809 457 visites 3 visiteurs

Second souffle après le monde professionnel...

29 octobre 2015 - 16:41

Benedick, Buhr, Gelé ou encore Diallo. Cela ne vous aura certainement pas échappé, de nouvelles têtes, dont certaines sont de veilles connaissances, ont fait récemment leur apparition avec réussite dans les effectifs des clubs alsaciens évoluant en championnat de France. Ce phénomène n'est pas le fruit du hasard mais le résultat d'une réglementation bien spécifique. Explications.

« Les clubs du Championnat National, CFA, CFA2 ont l'obligation de faire signer un contrat fédéral aux joueurs ayant été sous contrat Professionnel, Elite, Stagiaire ou Fédéral la saison précédente, ou la saison en cours », Article 3 du statut du joueur fédéral. Mais faire signer un contrat fédéral à un joueur est assez couteux pour un club (plus de 1000 euros par mois minimum) et donc difficilement envisageable. C'est pourquoi ces derniers sont contraints d'attendre le premier du mois d'Octobre que le joueur, anciennement sous contrat fédéral, soit requalifier « amateur » et qu'il puisse ainsi à nouveau fouler les pelouses, « c'est un système complétement nul. En pensant protéger les joueurs, cette réglementation les prive tout simplement d'un mois et demi de compétition », déplore l’entraîneur de Sarre-Union Eric Becker, confronté à cette problématique avec Yann Benedick (ancien du Stade de Reims) qui vient seulement d’enchaîner son troisième match officiel de la saison.

Outre ces aspects réglementaires, ce phénomène pose des interrogations : comment intégrer un nouveau joueur à un groupe qui travaille ensemble depuis juillet. A Sarre-Union, le problème ne s'est pas vraiment posé, « Yann s'entraine avec nous depuis la reprise cet été. Ainsi, son intégration a été facilitée », nous raconte Becker. Mais dans d'autres cas, la donne est différente. Pour Cédric Decker l'entraineur de l'ASIM, ce n'est jamais chose facile, « nous avons souvent affaire à des garçons en manque de compétition », nous explique-t-il. « Il faut les remettre en course le plus rapidement possible ». Sentiment partagé par Hakim Aibèche, le technicien du FC Mulhouse, « ce sont des joueurs arrivés sur le tard. Ainsi, leur préparation et leur acclimatation au groupe met un peu plus de temps. Or, si ces joueurs ont été recrutés, c'est qu'il y avait un manquement quelque part. Il faut donc qu'ils se mettent rapidement au diapason ». En revanche, tous s'accordent à dire que l'intégration est généralement réussie. Pour Eric Becker comme pour José Guerra, confronté à la situation avec l'arrivée de Rudy Carlier, tout dépend du joueur, « à partir du moment où le garçon arrive sur la pointe des pieds, qu'il parvient à se fondre dans le collectif et qu'il apporte une véritable plus-value, il n'y aura aucun souci. La vérité est sur le terrain ». Avec respectivement trois et quatre buts inscrits depuis leur retour à la compétition et la bonne santé de leur équipe, Carlier et Benedick incarne bien ce second souffle. 


Source LAFA.fff.fr

Commentaires

La journée 13 se termine dans

La journée 13 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Strasbourg 2
USSU
Ussu 2
Ernolsheim s/ Bruche

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 90 Supporters