807 958 visites 15 visiteurs

Revue de presse avant le déplacement à Magny

14 novembre 2015 - 09:10

Après deux rencontres de championnat en CFA, ponctuée par des fortunes diverses, mais avec un bilan équilibré, les Bleus de l’US Sarre-Union retrouvent le 7e tour de la Coupe de France. Ils se déplacent à Magny, près de Metz, club sociétaire de Division d’honneur Lorraine, et qui tient parfaitement son rang en se maintenant dans le haut du tableau.

Après le déplacement de Lyon-Duchère, c’est donc un nouveau déplacement qui est proposé aux hommes d’Eric Becker, qui seront soutenus par de nombreux supporters qui feront le déplacement en terre messine. Si les Bleus sont revenus plutôt frustrés de leur périple lyonnais, il faudra aborder cette rencontre avec le plus grand sérieux et respect pour l’adversaire du jour.

« Il faudra être déterminé, sérieux, efficace, pour passer ce tour »

Roudy Keller, qui retrouvera un ancien joueur, à savoir Garofalo, l’ancien attaquant des Bleus, aujourd’hui entraîneur du club messin, s’attend « à une rencontre disputée, où les locaux chercheront l’exploit face à l’USSU. Il faudra être au top dès la première minute, pour éviter toute mauvaise surprise. Mais, en tant que club de CFA, nous devons justifier notre rang et assurer notre présence au 8e tour ».

Pour Laurent Weinstein, « l’USSU a connu jusqu’à présent, au titre de la Coupe de France, des adversaires valeureux de division régionale, face auxquels nous avons dû être sérieux et efficaces pour assurer notre qualification. Rien n’a été simple, et chaque tour connaît son lot de surprises. Il faudra être déterminé, sérieux, efficace, pour passer ce tour. Magny est une belle équipe, avec une défense coriace. À nous de faire le travail et de trouver les solutions pour garantir notre présence au 8e tour de la Coupe de France ».

En effet, les Bleus ont à chaque fois eu affaire à des équipes qui ont joué crânement le jeu, comme Ménora, une équipe de Promotion qui n’a rien à faire à ce niveau, où à Erstein, équipe de Division d’honneur Alsace qui tient elle aussi parfaitement son rang en championnat. En faisant preuve du même état d’esprit, les coéquipiers de Yann Schneider, sont capables de faire respecter la hiérarchie.

Le mot du coach

Le retour de Lyon a dû être forcément long et difficile compte tenu des circonstances et du résultat. Toutefois, quels sont les points positifs que vous retenez de votre déplacement à Lyon-Duchère ?

On a été solidaire après l’ouverture du score très tôt de La Duchère, et nous n’avons rien lâché. Mes joueurs on fait plus que rivaliser dans le jeu face à une équipe du haut de tableau. Je dirais même qu’on les a dominés en seconde période. On s’est créé des occasions, mais on a perdu, et c’est le résultat en fin de rencontre qui compte. Un brin d’efficacité offensive en plus pouvait nous permettre de réaliser une grosse performance.

Connaissez-vous le RS Magny, votre adversaire du jour, qui évolue en DH Lorraine depuis plusieurs saisons et qui possède visiblement une défense solide ?

Réellement, non. J’ai quitté la DH Lorraine il y a 7 ans, et suivi de très loin ce championnat. Magny est une équipe du haut du classement qui, effectivement ne prend pas beaucoup de buts et qui aime la Coupe de France.

Mais nous aussi nous aimons cette Coupe de France ! Ce retour sur mes terres lorraines me fait plaisir, mais je suis Alsacien sportivement depuis 7 ans et je m’attacherai à ne faire aucun cadeau. Les matchs de Coupe de France sont des matchs couperets, chaque équipe cherche à passer un tour pour se rapprocher un peu plus des 32e de finale.

Comment vous et vos joueurs abordez-vous cette rencontre importante pour le club ?

En se rappelant les trois tours précédents où nous avons eu des manques qui auraient pu nous coûter très cher et nous empêcher d’être présents à ce tour. Mais nous avons su réagir à chaque fois de façon saine et efficace. Nous allons donc être sérieux et respectueux de cet adversaire, aborder ce match comme si c’était un match de CFA, et donc tout faire pour se qualifier.

La presse côté mosellan

Coupe de France : Randriatsoaray et Magny défient Sarre-Union

La RS Magny (DH) défie Sarre-Union (CFA) en fin d’après-midi. Garant des valeurs du club messin, le milieu de terrain Stéphane Randriatsoaray espère créer l’exploit face aux Alsaciens.

La RS Magny a beau avoir chamboulé son banc de touche – Christian Garofalo a succédé à l’historique Jérôme Savary – et son effectif, renouvelé à 80 %, cela n’empêche pas le club messin de poursuivre sereinement son bonhomme de chemin. Au pied du podium de la Division d’Honneur en championnat, le voilà au septième tour de la Coupe de France, avec l’espoir de bousculer la hiérarchie, aujourd’hui, contre Sarre-Union (CFA).

« Cela fait penser à l’aventure vécue il y a deux ans, quand on avait rencontré Belfort au huitième tour. Il va falloir réitérer l’exploit », se remémore Stéphane Randriatsoaray. Avec l’attaquant Bryan Dauphin et le gardien Arnaud Dropsy, le milieu de terrain est resté fidèle au club rouge et blanc à l’intersaison pour vivre de tels instants. A l’époque, Magny s’était procuré des frissons en éliminant le club franc-comtois aux tirs au but avant d’exploser contre Moulins (6-1) en trente-deuxième de finale.

Stéphane Randriatsoaray croit en un nouvel exploit au stade du Plateau. « Il faut mettre un brin de folie. On peut s’attendre à tout en Coupe de France. On a fait une bonne semaine à l’entraînement, il va maintenant falloir mettre les ingrédients nécessaires pour passer : de la hargne, de la combativité, être à 200 % dans tout ce qu’on fait », confie l’un des relais de Christian Garofalo dans le vestiaire messin.

A 24 ans, le milieu de terrain, ergothérapeute à Thionville, a pris de l’étoffe. « Il a une intelligence de jeu au-dessus de la moyenne, il perd très peu de ballons, il est toujours à fond. Quand on a un joueur comme lui dans son équipe, c’est un régal », apprécie Chistian Garofalo au sujet de cet infatigable « travailleur de l’ombre ». Après les départs cet été de joueurs plus expérimentés que lui, le fan de Xavi s’est investi pour entretenir les valeurs d’un club qu’il fréquente depuis sept ans et son arrivée en provenance de Florange. « Avec Bryan (Dauphin), dit-il, on essaye d’apporter notre touche rouge et blanche. On connaît la maison. »

« Que du bonus »

Jusqu’à la défaite, dimanche dernier à domicile, contre Lunéville (1-3), le leader de DH, la recette a bien fonctionné. Mais les Messins ont digéré ce revers, préparant calmement leur rendez-vous avec Sarre-Union, l’un des anciens clubs de Christian Garofalo. « En championnat, l’objectif reste le maintien. On verra où on en sera à la fin de l’hiver. En Coupe, c’était le septième tour, ce n’est donc que du bonus », confie Stéphane Randriatsoaray, avec l’espoir d’écrire une nouvelle page du club messin.

« Le mot d’ordre , avance Christian Garofalo, c’est le plaisir. Il faut se lâcher, on n’a rien à perdre ! » De cette façon, la RS Magny entend gêner Sarre-Union « le plus longtemps possible ». Et qui sait…

 

Source DNA.fr et republicain-lorrain.fr

Commentaires

La journée 12 se termine dans

La journée 12 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Ussu 2
Soultz s/ Fôret

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 90 Supporters