752 276 visites 2 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Villefranche

21 novembre 2015 - 11:56

Se donner un peu d’air

Une semaine après s’être difficilement qualifié à Magny (0-1) pour le 8e tour de la Coupe de France, Sarre-Union retrouve tout à l’heure son championnat. Face à Villefranche, ses joueurs n’auront pas le droit à l’erreur.

Ces dernières saisons, on avait rarement eu droit à un championnat aussi serré après dix journées. Pour preuve : la réserve de l’Olympique Lyonnais, septième avec 22 points, bénéficie de seulement trois petites longueurs d’avance sur Villefranche, l’avant-dernier.

Intercalé au sein d’un groupe de dix formations destinées à se battre pour éviter la relégation, Sarre-Union, dixième, doit se méfier.

« Tout le monde peut battre tout le monde »

« Ce championnat est intéressant. Il est ouvert et surtout très serré, confirme Éric Becker, l’entraîneur de l’USSU. Tout le monde peut battre tout le monde. Il n’y a que très peu de marge de manœuvre. Si tu gagnes, tu peux te retrouver septième. À l’inverse, avec une défaite, tu peux basculer dans la zone rouge. »

De quoi rester constamment sous pression. D’autant plus que Sarre-Union, malgré la souriante parenthèse Coupe de France, a encore sa défaite concédée il y a quinze jours à Lyon-Duchère (3-1) en travers de la gorge.

« Il y a eu beaucoup de frustration. On a globalement fait un bon match, on a produit du jeu et finalement on s’est fait punir… », soupire le coach.

Ainsi, la rencontre contre Villefranche cet après-midi s’avère hyper importante. Et Éric Becker le sait. « Prendre les quatre points nous permettrait de respirer et d’aborder le derby à Mulhouse, la semaine prochaine, un peu plus sereinement. »

Sarre-Union n’a pas vraiment le choix

Privé de Rachid Hayef et de Yann Benedick, touchés samedi dernier à Magny – « Leurs absences me chagrinent beaucoup, surtout qu’ils étaient en pleine bourre ces dernières semaines » –, Éric Becker et ses hommes abordent ce match avec une certaine vigilance.

« Il va falloir faire très attention à Villefranche. C’est une belle équipe qui n’est selon moi pas à sa place. Leur place se situe plus haut, assurément. »

Mais même si le technicien sarre-unionnais va devoir, bien malgré lui, bricoler sa ligne d’attaque, il n’en demeure pas moins ambitieux.

« Villefranche-sur-Saône est un concurrent direct pour le maintien. On sera à la maison, donc on mettra tout en œuvre pour l’emporter. »

Ont-ils vraiment le choix, les joueurs d’Alsace-Bossue ? Non, pas vraiment à vrai dire.

À l’aube d’aborder le sprint final avant la trêve – qui les verront se déplacer à Mulhouse, à Schirrhein en Coupe de France, recevoir Auxerre II puis rendre visite à Lyon II –, les Alsaciens seraient franchement bien inspirés de rafler la mise contre Villefranche. Tout ça pour pouvoir se donner un peu d’air au classement…

Un match à 8 points ?

Les deux équipes sont en quête de point pour s’éloigner de la zone de relégation.

Les Bleus d’Eric Becker reviennent aux affaires courantes dès ce week-end après avoir « fait le travail » à Magny, lors du 7e tour de la Coupe de France. Avant de retrouver le parfum de l’épreuve reine dans le football national, début décembre à Schirrhein, les Bleus vont devoir reprendre le chemin du championnat avec deux rendez-vous importants.

Ainsi, dès cet après-midi, puisque le coup d’envoi est à 16 h, l’équipe reçoit Villefranche avant de se rendre samedi prochain à Mulhouse. Dans le cadre du derby alsacien, les coéquipiers de Yann Schneider auront à faire à forte partie.

Par ailleurs, la rencontre de Magny aura encore laissé des traces au niveau de l’effectif des Bleus, et l’infirmerie reste, pour cette rencontre, encore bien fournie.

Pour Roudy Keller, « c’est la grosse difficulté de l’USSU actuellement. Nous n’arrivons pas à stabiliser l’effectif et la cohésion de l’ensemble peut s’en ressentir. Toutefois, nos joueurs ont prouvé qu’ils savaient répondre présents lors des gros défis et la rencontre de ce soir est importante ».

De la rigueur

En effet, face à une équipe du FC Villefranche en quête de points pour éviter de glisser dans les profondeurs du classement, les Bleus vont devoir être rigoureux défensivement, mais aussi efficaces pour éviter des situations comme à Lyon-Duchère où les Bleus n’ont pas su tuer le match.

Laurent Weinstein, président, reste confiant pour la rencontre de ce soir. « Le groupe a montré, tant à Lyon-Duchère qu’à Magny, qu’il savait faire face, soit avec talent, soit avec efficacité. Face à un adversaire toujours coriace et qui viendra sans doute pour chercher les points du match nul, nous devons trouver les ressources pour engranger les points qui nous permettent d’aborder la fin de l’année avec sérénité. Et l’appui de nos supporters est évidemment nécessaire pour relever les défis qui nous attendent ».

Le mot du coach

Suite à la qualification acquise en Coupe de France, que retenez-vous de ce match samedi à Magny ?

Avant tout la qualification contre une équipe vaillante et bien en place, sur un petit terrain compliqué pour jouer au foot. En résumé on n’est pas tombé dans le traquenard qu’on nous avait tendu, car nous avions pris le match avec beaucoup de sérieux.

L’infirmerie reste bien remplie. Quelles sont les nouvelles avant la rencontre de samedi ? Y aura-t-il des mouvements au sein du groupe ?

L’infirmerie ? Toutes les semaines elle est alimentée malheureusement par d’autres joueurs. À Magny nous avons perdu Yann pour deux semaines et Rachid. On a récupéré Jean-Philippe et pour ce week-end certainement Evan. Redha est toujours out. Enfin, Thomas revient après avoir purgé son match de suspension.

La rencontre contre Villefranche va opposer deux équipes situées en bas de classement, qui sont très proches l’une de l’autre et toujours en lice en Coupe de France. Qu’attendez-vous de cette rencontre, de vos joueurs, et des supporters ?

Tous les matchs de ce championnat sont très importants, surtout à cette période de l’année où le classement commence à se dessiner. Encore plus lorsque nous sommes opposés à un concurrent direct. J’attends de cette rencontre qu’elle nous permette de voyager dans le Haut-Rhin (à Mulhouse) plus serein la semaine prochaine.

De la part de mes joueurs, j’aimerais retrouver l’équipe qui a affronté La Duchère en termes de jeu, d’engagement et de motivation, même si par obligation, l’effectif va bouger.

Et de la part des supporters, on attend leur soutien comme d’habitude, mais c’est à nous de leur susciter cette envie, à nous de mouiller le maillot et de rendre une copie presque parfaite.

 

Source DNA.fr

Commentaires

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Derniers inscrits au concours

Stéphane eyler
Inscrit depuis le 19/08/17
Benoit Raymond
Inscrit depuis le 19/08/17
Rémy Schmidt
Inscrit depuis le 18/08/17

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 81 Supporters