721 789 visites 9 visiteurs

Focus sur Adel Benchenane

10 décembre 2015 - 11:59

Avec l’US Sarre-Union, Adel Benchenane avait un objectif cette saison en Coupe de France : atteindre les 32es de finale. Et pourquoi pas devenir le Petit Poucet de cette 99e édition…

À tout juste 24 ans , Adel Benchenane a encore le temps de se forger des jolis souvenirs en Coupe de France. Mais pourquoi attendre ? Car jusqu’à présent, le sommet de l’élégant milieu offensif dans la doyenne des compétitions se “résume” à un 8etour avec Strasbourg, son club formateur.

C’était lors de la saison 2012-2013, Adel Benchenane faisait partie de la jeune garde qui avait permis au Racing de remonter en CFA. Face à Sedan, alors en Ligue 2, dans une Meinau pleine à craquer, le natif d’Oran et ses coéquipiers avaient « malheureusement été éliminés » (0-1).

« Il faisait très froid, sourit-il. On avait poussé… Malgré la défaite, j’en garde un bon souvenir. Il y avait une telle ambiance dans le stade. »

Dimanche, ce n’était pas à la Meinau, mais au Stade des Pins de Bischwiller, où l’ambiance était aussi chaude, qu’Adel Benchenane a fait son retour au 8e tour.

Il y a porté toujours un maillot bleu, mais cette fois celui de Sarre-Union, où ses crampons l’ont mené cet été, après des détours à Kehl (Oberliga) et Schiltigheim (CFA 2).

Le meneur de jeu s’est vite senti chez lui en Alsace-Bossue. « J’ai été accueilli à bras ouverts. Et je connaissais déjà la plupart des joueurs. » Adel Benchenane est aussi rapidement devenu l’un des éléments clés dans le onze d’Éric Becker.

Son premier but avec l’USSU contre Auxerre ?

Et la courbe du plaisir, évaporé en Allemagne où les ballons lui passaient le plus souvent au-dessus de la tête, a poursuivi une trajectoire déjà ascendante au Sporting la saison passée.

« On produit du jeu, on a souvent la possession du ballon, apprécie-t-il. Mais on a encore des soucis à la finition. »

Toutes compétitions confondues, le pied droit d’Adel Benchenane a déjà délivré neuf passes décisives.

« Maintenant, j’aimerais débloquer mon compteur avec un premier but », sourit-il. Il espérait l'inscrire face à Schirrhein, mais ce qui intéresse le numéro 10 de l’USSU, c’est avant tout de faire des matches pleins. « J’essaie de ne pas trop penser à ce premier but, sinon cela pourrait altérer mes performances. »

Il lui faudra pourtant être décisif pour aider Sarre-Union à atteindre son objectif. « Cette saison, en Coupe, on voulait au minimum rallier les 32es de finale, c'est désormais chose faite. La Coupe peut nous aider à créer une dynamique, à prendre du plaisir à gagner tous ensemble. »

Adel Benchenane n’ignore pas que les clubs de Ligue 1 entreront en lice début janvier. « Ça fait rêver n’importe quel footballeur... » Lui aimerait, « comme tout le monde (sourire) », croiser la route du PSG, mais cela passera d'abord par une victoire à Villefranche.

« Le milieu de terrain parisien, le trio Motta-Matuidi-Verratti, c’est tellement fluide. On a l’impression qu’ils ne perdront jamais le ballon. J’aimerais vivre ça en étant au cœur du jeu… »

Le milieu offensif n’ignore pas non plus qu’un Petit Poucet réalise une folle épopée chaque année. « Il y a toujours un club qui repousse les limites. On se dit que si d’autres l’ont fait, pourquoi pas nous ? »

Mais avant de rêver, le Sarre-Unionnais sait que la marche Villefranche ne sera pas la plus simple à franchir. « On ne prendra surtout pas cet adversaire à la légère. Ils ne vont pas nous donner la qualification. »

Avant de monter sur la pelouse, Adel Benchenane songera peut-être à son scénario rêvé. « Mon premier but avec Sarre-Union et la “qualif” ! »

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 76 Supporters