721 787 visites 7 visiteurs

Du côté de Villefranche (1)...

29 décembre 2015 - 11:28

D'ici le 2 janvier 2016 et le déplacement à Villefranche au stade Armand-Chouffet, comme nous l'avions fait pour Schirrhein, revivez le parcours du FC Villefranche en coupe de France. Aujourd'hui, retour au début de l'aventure à Trévoux au 4e tour.

Le 27 septembre 2015 à Trévoux, stade de Fetan. 4e tour  de la Coupe de France. AS Miserieux Trévoux (HR) – FC Villefranche (CFA) : 0-2 (0-1). Arbitre : M. Ferreira assisté de MM. Lourenço et Vernay Buts : CSC Maironis (8e) et Linord (55e) pour FC Villefranche. FCVB : Phillipon, Ertel,Linord, Bathomeuf, Atlan, Antoinat (Cap.), Soudain, Bettiol, Boudrandi, Dedola, Fostier puis Bah,Bando, Bugnet.

Tout a commencé avec une sorte d'urgence au-dessus des têtes caladoises. Déjà. En ce 27 septembre, le FCVB souffre en championnat (deux défaites, un succès et trois nuls) et sort de son derby face à MDA (1-1) dans le mélange des sensations. Rassuré tout d'abord d'avoir tenu tête au voisin chasselois dans le trio de tête en ce début de saison mais aussi et surtout frustré de ne pas avoir réussi à l'emporter car MDA égalisa après la pause, sur penalty d'Antoine. On efface tout et on passe à autre chose en coupe de France ? Ce n'est pas si simple. Le jour J, on bavarde encore de derby, à Trévoux. Le temps des copains. L'entraîneur-adjoint du FCVB, Stéphane D'Urbano revient là où sa carrière a vraiment débuté. Avant le match, il aura ces mots qui situent l'enjeu : "C'est bizarre la coupe. Entre Trévoux et le FCVB, il y a une rivalité historique. Villefranche, c'est l'ennemi n°1. Quand j'y étais, je rêvais de tomber sur eux et là, c'est moi qui reviens sur le banc de l'ennemi. Ça va chambrer. Je le sais…"

Bando : "Donner une autre image"

Le match ne sera pas d'un grand niveau technique. Et personne ne s'en plaindra d'ailleurs. Trévoux marque assez tôt contre son camp et ensuite Linord, de la tête sur corner, ferme la marque à 2-0 sans aucun suspense. Le FCVB qualifié a fait le job. Mais pour une fois Serge Bando, son buteur maison (quatre buts en six matches de CFA), remplaçant ce jour-là et à la recherche d'un second souffle, n'a pas marqué, mais à la sortie il met le curseur sur le collectif et parle déjà d'aventure en coupe : "Cette année, d'entrée, en coupe, on se devait de donner une autre image de nous. On a réussi. Gagner 2-0 sans prendre de buts, c'est une bonne réaction".La suite, au 5e tour se jouera en Calade, face à Bourgoin (CFA2), treize jours plus tard.

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 76 Supporters