809 457 visites 3 visiteurs

Focus sur Thomas Zerbini

19 janvier 2016 - 08:57

Longtemps, la Coupe de France ne lui a pas vraiment souri, alors qu’elle lui avait offert de belles émotions dans les catégories de jeunes. Avec Sarre-Union, Thomas Zerbini est enfin comblé.
Les plaisirs tardifs de “Z”

Il aurait pu se sentir maudit, se dire que la Coupe de France se refusait obstinément à lui. Car jusqu’ici, elle n’avait guère été souriante avec Thomas Zerbini.

Jugez plutôt. Lors de la saison 2009-2010, “Z” porte le maillot vert de Colmar, lancé vers le National. Les SRC s’apprêtent à défier Metz, alors en Ligue 2. Mais quelques jours avant ce 8e tour, son genou lâche.

« Il y a énormément de passion ici »

C’est donc sans lui que les Colmariens élimineront les Grenats, puis Lille (Ligue 1) en 32es , au terme d’un exploit encore plus grand. « Ce n’est pas du tout un regret, souffle Thomas Zerbini. Bien sûr, j’étais frustré, j’aurais préféré être sur le terrain. Mais j’allais tout le temps au stade, j’étais quand même concerné, j’avais un peu vécu l’aventure. »

Quand il rejoint Raon-l’Étape, à l’été 2011, le milieu de terrain s’imagine sans doute vivre un beau parcours avec le “spécialiste” vosgien. Manqué. Ce sera pour la saison suivante.

Sauf qu’entre-temps, Thomas Zerbini s’en est retourné au Racing, son club formateur. Pas de quoi, là non plus, nourrir de regrets. « Revenir à Strasbourg, c’était ma décision. »

Jusque-là, “Z” n’avait donc pas connu de fortes émotions dans la doyenne des compétitions. « Mais c’est une épreuve que j’adore. On va dire que j’en profite un peu plus tard que les autres », sourit celui qui soufflera dans un peu moins d’un mois sur 28 bougies.

Au point de revivre les frissons de son adolescence, quand, il avait, en 2006, soulevé la Coupe Gambardella avec le Racing ? « C’est un magnifique souvenir. » La finale au Stade de France, l’OL de Benzema en face, tout cela est encore bien présent dans l’esprit de Thomas Zerbini.

« Mais les émotions sont différentes, tempère-t-il. Cette victoire, c’était magique, mais ça reste une compétition de jeunes. C’est beaucoup plus fort maintenant. »

Vraiment ? « Là, tu représentes un club, une ville, des supporters. À Villefranche (au tour précédent, ndlr) , on a quand même réalisé un super truc, c’était fort en émotions. »

Le “sudiste” s’est épanoui dans le nord de l’Alsace

Lui, le “sudiste” (il est originaire de Steinbrunn, près de Mulhouse) s’est fondu dans le contexte si particulier de Sarre-Union, là-haut, tout au nord de l’Alsace. Alors, s’il va vivre son premier 16e de finale, Thomas Zerbini pense d’abord au bonheur de son club.

« Pour l’USSU, pour la ville, c’est un superbe moment. Il y a énormément de passion ici et ce match contre Niort récompense tout le monde. »

Et même si ses adducteurs sifflent depuis de longues semaines, “Z” multipliera les kilomètres pour se rapprocher de l’exploit.

« Je n’ai qu’une envie, c’est que l’on vive un grand moment tous ensemble. On veut créer la surprise, même s’il faut être réaliste, ce sera dur. En face, ce sont des pros… Mais le plus beau, c’est que la Coupe de France permet de parler de ce club de Sarre-Union. »

Thomas Zerbini n’en porte le maillot bleu “que” depuis 2013, mais on sent qu’il y est très attaché. Même des propositions plus lucratives n’ont pas réussi à le déloger de l’Alsace-Bossue. Jusqu’à présent, il n’a pas eu à le regretter.

“Z”, animateur et amuseur n°1 du vestiaire sarre-unionnais, ne veut pas que l’aventure s’arrête là, en Coupe comme en CFA. « Le championat reste le plus important (l’USSU est avant-dernière du groupe B, ndlr). Je n’ai jamais connu de descente. Je ne peux même pas imaginer que cela puisse arriver. On n’a pas le choix, on doit se maintenir. »

« Magnifique de vivre ça »

Mais jusqu’à demain matin, Thomas Zerbini va occulter tout cela de ses pensées. « La Coupe, c’est une parenthèse. C’est magnifique de vivre ça. C’est sûr que l’on peut perdre des points à cause d’elle. Mais pour rien au monde on aurait préféré être éliminés. »

Alors autant faire durer le plaisir encore un peu...

 

Source DNA.fr

Commentaires

La journée 13 se termine dans

La journée 13 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Strasbourg 2
USSU
Ussu 2
Ernolsheim s/ Bruche

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 90 Supporters