854 928 visites 11 visiteurs

La course contre la montre

19 janvier 2016 - 08:18

Entre le tirage au sort à Nice et l’accueil ce soir de Niort pour les 16e de finale, les dirigeants et bénévoles de l’US Sarre-Union ont mobilisé leur temps et leur énergie pour accueillir cette affiche exceptionnelle au stade omnisports.

Ces huit derniers jours, l’agenda de Guy Irion, secrétaire général de l’US Sarre-Union n’avait pas grand-chose à envier à celui d’un ministre. Pilote de l’organisation de ce tout premier 16e de finale de Coupe de France de l’histoire du club, il a été au four et au moulin pour s’assurer que l’organisation est à la hauteur de cet événement. Après les contacts entre clubs et avec la Fédération française de football (FFF) pour le choix de la date, une négociation sur le nombre de places réservées à la FFF et le fait de s’assurer que le stade omnisports pourrait accueillir la rencontre, la mobilisation a été continue.

Buvette, sonorisation, accueil VIP…

Lundi 11 janvier, Christophe Schoenacker, conseiller municipal délégué aux sports et aux associations, et des employés municipaux sont sur le stade avec Guy Irion pour des premiers préparatifs autour de cette rencontre. Il s’agit d’identifier les lieux prévus pour les quatre buvettes et de s’assurer qu’elles pourront être alimentées en électricité aux quatre coins du terrain. Ces quatre sites de petite restauration et boisson s’apprêtent à vendre près de 1 300 saucisses, merguez et knacks, mais aussi plus de 500 litres de boissons chaudes, entre le vin chaud et le café. La buvette habituelle du club, au-dessus de la tribune, sera réquisitionnée pour la presse et notamment pour les radios qui ont prévu de retransmettre la rencontre en direct. En parlant de radio justement, deux représentants d’une station locale étaient eux aussi en repérage lundi 11 janvier pour la mise en place d’un dispositif de sonorisation qui doit permettre aux spectateurs qui vont encercler le terrain d’entendre au mieux la musique de la Coupe de France, ainsi que le speaker du soir. Le dispositif tel qu’il a été évoqué doit comporter six baffles autour du carré vert.

Avec l’élu et les employés municipaux, le nombre de barrières de sécurité supplémentaires est évoqué. Ce soir, il faudra en effet canaliser entre 2 000 et 3 000 personnes autour de ce terrain, soit à quelques unités près, la population de la commune de Sarre-Union. Après un point avec un traiteur partenaire du club, Guy Irion et Christophe Schoenacker se sont penchés avec lui sur la réception organisée pour les détenteurs d’un billet « VIP ». Face au froid intense attendu ce soir, ils ont alors étudié une solution différente de celle qui était initialement prévue. Adieu les grands chapiteaux sur le parking arrière du stade et bienvenu dans le tennis couvert qui se situe à proximité du terrain de football. L’espace plus important du lieu et son installation en dur doivent en effet permettre d’accueillir de manière plus confortable et plus sécurisée les convives du soir.

Le lendemain, mardi, un prestataire lié à la Fédération française de football s’est rendu à Sarre-Union pour prendre les mesures de l’enceinte sportive et préparer l’installation des supports de communication de l’épreuve. Le soir même, une réunion du comité du club s’était tenue pour lancer pleinement la mobilisation des bénévoles autour de cet événement. Poste par poste, Guy Irion détaille les besoins humains et répartit les forces vives. « Nous avons besoin de tout le monde », affirmait ce soir-là le président Laurent Weinstein. « Et même un peu plus ». D’ailleurs, l’appui proposé spontanément par trois clubs du secteur (ASI Avenir, Butten-Diemeringen et Sarrewerden) et le centre socioculturel ont été soulignés. Tous les détails sont passés au crible. Quelle couleur pour les chasubles des ramasseurs de ballons, qui gère les buvettes, comment aiguiller les VIP, où placer la presse, les radios, quelle organisation autour des parkings, etc…

Du point de vue sécurité, outre une société spécialisée qui procédera à des fouilles à l’entrée du stade, des bénévoles de trois autres clubs du secteur seront mobilisés en tant que stadiers. L’organisation de la vente d’écharpes ou bonnets aux supporters est également prévue près de la future file d’attente pour entrer au stade. « On sait qu’il fera froid », indique une des dirigeantes du club qui espère en écouler un grand nombre ce soir et ainsi voir « un stade bleu ».

Un record en vue

Mercredi, la commission de sécurité est réunie. L’ensemble du dispositif validé la veille par le comité est passé au crible par cette commission qui doit vérifier que tout a été fait pour que cet événement se passe de la meilleure manière possible. Gendarmes, pompiers, secouristes et agents de sécurité professionnels seront sur place ou prêts à intervenir en cas de besoin. D’ailleurs, face à l’afflux attendu ce soir, la gendarmerie de Sarre-Union a annoncé qu’elle allait organiser des patrouilles régulières aux abords du stade, avec sans doute le renfort du Psig (peloton de sécurité et d’intervention de la gendarmerie) de Saverne. Un policier municipal devrait également être présent près de l’entrée afin de veiller à ce que le stationnement ne gêne pas l’organisation des secours en cours de partie.

Les installations se mettent en place petit à petit et l’ensemble des bénévoles prend connaissance de ses tâches, mais la neige tombée abondamment vendredi va un peu corser le planning déjà bien chargé des volontaires. Vendredi, dans l’urgence, il faut déneiger le terrain, et tenter de le bâcher malgré les intempéries qui se poursuivent. Grâce à un appel à bénévoles, plusieurs dizaines de fans viennent prêter main-forte au club. Armés de pelles à neige, de tables, de sacs de chantiers ou de brouettes, les courageux déneigeurs travailleront d’arrache-pied pendant deux demi-journées avant d’achever leur mission qui doit permettre la tenue de ce match inédit pour l’Alsace Bossue.

Pendant ce temps-là, les responsables de la billetterie vont vivre une belle péripétie. Les billets d’entrée au stade, édités par un prestataire de la FFF n’arrivent pas à Sarre-Union comme prévu initialement. Une erreur de code postal oblige alors le président à sauter dans sa voiture pour aller les chercher au plus vite pour permettre au club et aux points de vente sollicités de les commercialiser comme prévu, dès samedi matin. Déballés à 9 h 45 au stade omnisports, ces précieux sésames sont arrivés juste à temps pour la vente prévue à 10 h. En quelques heures, près de 1 600 billets ont trouvé preneur. Le cap des 2 000 a déjà été passé et le club espère battre son record, qui était de 2 341 spectateurs payants le 1er décembre 2012 face au Racing club de Strasbourg.

Hier, les employés municipaux et les bénévoles ont notamment été mobilisés pour déplacer les tas de neige présents un peu partout autour du terrain. Ils ont aussi mis en place un revêtement spécifique sur le court de tennis couvert qui doit accueillir avant et après le match, les détenteurs de billets VIP. L’après-midi, quelques bénévoles ont été mobilisés pour installer des étiquettes sur les sièges du stade, afin que chacun sache où s’installer le soir de la rencontre.

En parallèle, une société lilloise installait les visuels de la Coupe de France au-dessus des habituels panneaux publicitaires des partenaires du club. Lors du tour précédent, ces mêmes banderoles étaient installées à Moulins, club connu à Sarre-Union car dans la même poule de CFA. Pour la petite histoire, l’adversaire des Bourbonnais ce soir-là n’était autre que… Niort, l’adversaire que va affronter Sarre-Union ce soir.

Dernier appel à bénévoles ce mardi matin

La grande majorité des bénévoles mobilisés se retrouveront cet après-midi au stade pour prendre possession de la tenue qui les distinguera des spectateurs avant de s’installer à leur poste. Ils feront leur maximum pour que la rencontre, quelle qu’en soit l’issue, soit une belle fête autour du ballon rond. Les portes devraient ouvrir dès 17 h 30 pour un coup d’envoi dès 19 h.

Auparavant, il aura fallu enlever les bâches qui auront protégé le terrain de le neige. Un nouvel appel à bénévoles a été lancé hier pour que cette opération puisse débuter dès 8 h 30 ce mardi matin.

 

Source DNA.fr

Commentaires

La journée 20 se termine dans

La journée 20 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Ussu
Biesheim ASC

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 92 Supporters