781 441 visites 3 visiteurs

Focus sur Lahcen Mounass

23 janvier 2016 - 09:53

Lahcen Mounass est redevenu footballeur la semaine dernière. Et neuf mois après son dernier match, le milieu défensif a été l’un des héros de la folle qualification de Sarre-Union.

 

Mounass, le revenant

Contre Niort , Lahcen Mounass a déployé ses grands compas pendant plus de 90 minutes. Jusque-là, rien d’anormal. Mais là où l’histoire devient belle, c’est que le milieu défensif – ou défenseur central – n’a rejoint Sarre-Union que la semaine dernière, après neuf mois loin des vertes pelouses.

La dernière fois qu’il avait ressenti « cette pression positive » avant le coup d’envoi d’un match, c’était le 11 avril 2015, avec le FC Mulhouse, où son parcours ne s’est pas terminé de la façon espérée.

Au début de l’été, Lahcen Mounass (25 ans) était tombé d’accord avec Saint-Louis/Neuweg, promu en CFA. Mais des changements à la tête du club ludovicien l’avaient poussé à résilier son contrat avant même de l’honorer.

Il s’était donc retrouvé sans rien, sans que cela ne l’effraie. « Lors de mon premier passage à Sarre-Union (lors des six derniers mois de la saison 2012-2013, il avait contribué au maintien en CFA) , je sortais aussi de six mois sans club. »

Et puis Lahcen Mounass n’avait plus trop la tête au ballon rond. « J’étais démotivé. Et chez moi, un rien suffit pour ça, sourit le milieu défensif, avant de devenir plus grave. Et puis ma maman était malade. J’ai mis le foot entre parenthèses. »

« C’est beau ce qui nous arrive »

À ce moment-là, Lahcen Mounass était loin, très loin d’un 8e de finale de Coupe de France. « De mai à septembre, je n’ai vraiment rien fait », confie-t-il. C’est en octobre, seul, qu’il a repris la course, qu’il a surtout pris conscience que ce break n’avait que trop duré.

« J’ai retrouvé la motivation, rigole Lahcen Mounass. La compétition me manquait. » Neuf mois, c’est long. Alors, quand Roudy Keller (le manager général de l’USSU) l’a appelé, le milieu de terrain n’a pas hésité.

Une semaine et une poignée d’entraînements plus tard, il était titulaire face à Niort, club de Ligue 2. Et il a multiplié, comme si de rien n’était, les kilomètres dans l’entre-jeu. « J’ai été moi-même étonné. Je ne pensais pas tenir aussi bien physiquement. »

S’attendait-il d’ailleurs à être titularisé, aussitôt revenu en Alsace-Bossue ? « J’ai appris à ne plus être surpris depuis mon premier match avec Jarville en CFA 2 (lors de la saison 2009-2010, à 19 ans, ndlr). On m’avait lancé au poste d’ailier, où je n’avais jamais joué de ma vie. Bon, j’aurais été surpris si on m’avait demandé d’aller au but (rires) … »

Après neuf mois sans toucher un ballon, Lahcen Mounass a vécu le plus beau moment de sa carrière. « Sur le coup, on ne réalise pas. C’est beau ce qui nous arrive. Là, on est sur un petit nuage. Mais il va falloir vite en redescendre pour assurer le maintien en CFA. »

Allez, restons encore un peu sur la Coupe. Comme, sans doute, tous ses coéquipiers, Lahcen Mounass aimerait bien affronter le PSG. « Au Parc des Princes !, lance-t-il en rigolant. Jouer dans ce stade, ce serait exceptionnel. »

Son souhait ne pourra malheureusement pas se réaliser, puisque si Sarre-Union venait à hériter de Zlatan et des étoiles de la capitale en 8e , l’USSU recevrait automatiquement. Qu’importe, Lahcen Mounass continuera à déployer ses grands compas.

 

Source DNA.fr

Commentaires

La journée 8 se termine dans

La journée 8 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Ussu
Pagny s/ Moselle AS

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 84 Supporters