716 858 visites 40 visiteurs

Coup de projecteur sur Bouquenom, 3ème étape

7 février 2016 - 20:27

Jusqu’à mercredi et la venue de Lorient, une déambulation dans les rues de Buggenum , autrement dit Sarre-Union, permettra de se familiariser avec l’histoire de la cité. Troisième étape, devant l’hôtel de ville.

Ici vint le Roi Soleil

Les plus beaux joyaux du patrimoine architectural de Sarre-Union se concentrent dans un petit périmètre. Il suffit de descendre la Grand-Rue, avec la “maison renaissance” dans le dos, pour en avoir un aperçu.

Même si la plupart des bâtiments mériterait un bon ravalement, l’Histoire se décline de manière animée au gré de la balade en compagnie d’un guide éclairé, Jean-Louis Wilbert.

Après l’église Saint-Georges, une halte devant l’hôtel de ville s’impose. « Ce sont les anciennes halles, qui étaient dans un piteux état après les incessants conflits religieux ayant suivi la guerre de Trente Ans, raconte le passionné d’histoire. Or, le 30 juin 1683, Louis XIV est arrivé à Buggenum , pour superviser des manœuvres militaires dans la vallée de la Sarre, avec 18 000 hommes mobilisés. Il a promis de reconstruire les halles et de rétablir le collège des Jésuites, qui avait été fermé treize ans plus tôt par le comte de Nassau-Sarrewerden. »

Le passage du Roi Soleil, qui a duré sept jours, constitue une des fiertés de la cité. « Le bémol, c’est qu’il a révoqué deux ans plus tard l’Édit de Nantes, poursuit Jean-Louis Wilbert. Les protestants n’avaient plus la possibilité d’exercer leur culte. Beaucoup ont dû fuir. »

Si l’histoire de la future Sarre-Union a encore connu bien des vicissitudes dans les siècles qui ont suivi, l’actuel hôtel de ville témoigne d’une période d’accalmie et de prospérité. Du Château de Versailles à Buggneum , il n’y avait qu’un pas !

 

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 76 Supporters