835 965 visites 8 visiteurs

Sentiments partagés, entre regret et fierté

11 février 2016 - 13:34

Au coup de sifflet final, les sentiments étaient largement partagés dans les vestiaires sarre-unionnais.

Entre fierté et frustration

Il y a trois semaines face à Niort , les fidèles supporteurs de Sarre-Union ont dû s’armer de patience avant de finalement pouvoir exulter. Et hier soir, pendant cinquante minutes, tout un stade y a crû. Trois mille personnes prêtes à tout moment à exploser de joie.

Finalement, il n’en a rien été et jamais ils n’auront eu l’occasion de se lever de leur siège, de s’enlacer. La faute à des Lorientais impitoyables et pas franchement malheureux de revenir aux vestiaires à la pause sur le score de 0-0.

« Jusqu’à leur premier but, on a fait jeu égal »

« Jusqu’à leur premier but, on a fait jeu égal avec eux, détaille après coup Yann Benedick forcément déçu. L’ouverture du score nous a fait mal, parce qu’ensuite, ils ont su la jouer à l’expérience. On a quelques occasions qu’on aurait pu mieux exploiter. »

Son compère d’attaque Jean-Philippe Djé, omniprésent hier soir sur le front de l’attaque, ne dit pas autre chose. « Le score est sévère. On a mis toutes les chances de notre côté pour créer l’exploit. En première mi-temps, on a tenu et on était bien dans le coup. Je manque une belle occasion et derrière, on prend l’eau. À partir de ce but, c’était fini. »

Des regrets, Sarre-Union peut en avoir, c’est certain. Pour autant, et malgré l’ampleur du score, les hommes d’Éric Becker n’auront jamais rien lâché, décidés à quitter la Coupe de France la tête haute.

« C’était magnifique, il y a beaucoup de fierté, estime pour sa part Feyzullah Simsek, préférant positiver. Jouer devant autant de monde ? C’est impressionnant à l’échauffement, mais dès que le match démarre, on n’y pense plus (sourire). On tient quand même à remercier le public, il nous a encouragés jusqu’au bout.»

Une inoubliable aventure humaine

Pour Jean-Philippe Djé aussi cette aventure restera gravée pendant pas mal de temps. « On a réalisé quelque chose de grand et de rare. On a de quoi être fier de nous. »

Mais ce matin, Yann Benedick, Jean-Philippe Djé et Feyzullah Simsek devront vite passer à autre chose et ça, ils en sont bien conscients. Dernier de son groupe de CFA, le club sarre-unionnais est bien mal embarqué.

« Il va falloir oublier la Coupe », souligne d’ailleurs très justement “J-P” Djé.

« On doit se concentrer à 200% sur le championnat, pense Simsek. Peut-être que cette élimination est un mal pour un bien finalement. La Coupe de France a pris beaucoup d’énergie. Mais je ne m’inquiète pas, on a l’équipe pour s’en sortir. »

Avant de se projeter sur cette périlleuse mission en CFA, laissons-les savourer. Il reste aujourd’hui d’énormes souvenirs d’une formidable épopée et d’une inoubliable aventure humaine.

 

Source DNA.fr

Commentaires

La journée 17 se termine dans

La journée 17 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Fc Lunéville
USSU
Fc St Etienne Soulz
USSU 2

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 91 Supporters