615 531 visites 12 visiteurs

Soyez fiers de votre parcours !!!

11 février 2016 - 17:09

Le match historique dont tout le monde parle avait lieu hier. Pour la première fois de son histoire, l’USSU accédait aux 8e de finale, contre Lorient. Si les Merlus ont sorti Sarre-Union 4-0, les nombreux supporters retiendront que leurs joueurs se sont vaillamment défendus.

Les Bleus se sont vaillamment défendus

Deux heures avant le match, il est déjà ardu de stationner aux abords du stade omnisports de Sarre-Union. Par petits groupes, les spectateurs affluent vers l’entrée. Dans la file, ils sont nombreux à faire un arrêt au stand pour s’acheter une écharpe en dernière minute. « J’ai été dévalisé, je n’en ai déjà presque plus », constate la vendeuse.

D’autres ont déjà l’attirail, visage peinturluré aux couleurs de Sarre-Union en prime. Dans la marée humaine aussi, le bleu et le blanc prennent largement le dessus sur les autres couleurs. Chacun y va de son pronostic sur le match, sur l’état physique et moral des joueurs… Globalement, les supporters sont optimistes.

Une fois les nombreux barrages de contrôles passés, les supporters se frayent un passage dans les gradins pour se trouver une place. Bernard Schmidt, qui jouait il y a 25 ans au club, est venu donner un coup de main. « À l’époque, on n’a pas eu le droit à tout ça, le club ne jouait pas si haut. Mais quelle fierté de les voir et de venir les soutenir ! »

« Il y a plus de monde au stade que dans la ville ! »

Une écharpe accrochée à chaque bras, ses mouvements ne passent pas inaperçus. Ils orientent les gens, en fonction de la couleur de leur bracelet ou de leur billet. « Vous y croyez ! », affirme-t-il plus qu’il n’interroge. « Il faut y croire ! Les adversaires ont bien commencé aussi un jour le football, comme nos joueurs. Il n’y a pas de raison ! »

Plus loin, le directeur sportif Roudy Keller et le président Laurent Weinstein discutent. Ils semblent confiants. « Je ne stresse jamais, moi. J’étais chez le médecin, j’ai 12/7 de tension ! La coupe de France est la plus belle, elle permet aux clubs amateurs de briller aussi. Après, nous jouons contre des professionnels aux salaires importants, cela n’a rien à voir… », prévient le président.

Les gradins se remplissent inexorablement. Il y avait 2 900 places payantes, parties comme des petits pains, mais les spectateurs sont beaucoup plus nombreux. « Nous avons été très sollicités au téléphone par des gens qui voulaient se procurer des billets. On ne peut pas dire non à des supporters qui viennent nous soutenir toute l’année. Ce soir, il y a plus de monde au stade que dans la ville ! »

Les Merlus s’engouffrent dans la brèche

Alors que la fumée des stands de restauration se promène au grès du vent, Philippe Wilhelm débute l’animation au micro. Il n’a pas besoin de fournir beaucoup d’efforts, le public est déjà acquis à la cause de Sarre-Union. Les joueurs de Lorient sont arrivés, ils viennent inspecter le terrain. L’animateur en profite pour présenter l’histoire du club adversaire.

Et soudain, c’est parti. Les joueurs entrent sur le terrain sous les acclamations des spectateurs. Footballeurs et entraîneurs se serrent la main, tout sourire, aucune animosité ne transparaît. Albert Gemmrich, champion de France en 1979 avec le Racing Club de Strasbourg, offre le coup d’envoi fictif, puis les joueurs s’élancent.

Les Sarre-Unionnais offrent une très belle première période. Ils tiennent tête aux Merlus, enchaînant les corners et les belles passes. Plusieurs fois, l’adversaire est en danger, et les joueurs sont tendus. Chaque fois que la balle s’approche du but, les supporters hurlent leur excitation. Quand le sifflet annonce la mi-temps, le score est de 0-0.

Malheureusement, la seconde partie du match va moins bien se passer. Les Lorientais se sont repris, et ils marquent le premier but à 20 h 08. Les amateurs encaissent difficilement le choc, qui refroidit leurs ardeurs. Les Merlus s’engouffrent dans la brèche et marquent trois buts supplémentaires à 20 h 32, 20 h 40 et 20 h 47.

Les supporters sont déçus : les « Allez Sarre-Union » se sont transformés en « A bas Lorient » vers la fin. Il semble toutefois qu’il n’y ait pas eu de débordement, les spectateurs étant excités mais disciplinés. Les Bleus se sont en tout cas bien défendus et ont offert un beau spectacle. Il y a fort à parier que ce match reste encore longtemps au centre des conversations en Alsace Bossue !

 

Source DNA.fr

Commentaires

Staff
Frédéric Verrechia
Frédéric Verrechia 11 février 2016 21:45

Superbe parcours bonne chance pour votre maintien !

PARTENAIRE DE LA SEMAINE

            

            

Retrouvez les coordonnées de notre partenaire en cliquant sur l'image.

La journée 34 se termine dans

La journée 34 est terminée

CFA2, Excellence, coupe de France et coupe d'Alsace

Aperçu des matchs à pronostiquer

Saverne
USSU 2