837 357 visites 6 visiteurs

Sarre-Union n’abdique pas

2 mars 2016 - 10:33

Les joueurs d’Alsace bossue ont concédé un nul qui ne les fait guère avancer. Mais leur capitaine, Yann Schneider, est persuadé qu’il est encore temps de renverser la tendance.

Les séries infructueuses , c’est long, surtout à la fin. L’US Sarre-Union et ses formidables héros de la Coupe de France ont bien cru y mettre fin, ce week-end, et éclairer d’une lumière moins angoissante leur fin de saison.

Après avoir ouvert le score sur la pelouse de leurs devanciers en championnat, les joueurs d’Éric Becker ont eu une grosse occasion de faire le break. Mais Yann Benedick n’a pas transformé le penalty et l’USSU en a été quitte pour une égalisation en fin de match.

« Il reste douze matches, presque la moitié d’un championnat »

Yann Schneider, le capitaine, a pu se changer les idées en encadrant la cavalcade organisée dans les rues du village d’Alsace Bossue, hier. Mais le défenseur emblématique n’avait pas tant d’idées noires que ça à l’esprit.

Avec ses coéquipiers, il a enchaîné un neuvième match sans victoire ? « On a fait match nul face à une grosse équipe, édulcore-t-il. Il y avait 10 pros dans le onze de départ. On a effectivement eu la possibilité de tuer le match, on a déployé un jeu cohérent avec des actions construites et on sait que c’est comme ça que l’on va s’en sortir. » Le contenu y était, mais l’ancien du Racing n’oublie pas non plus qu’ils ont ramé face à des Lionceaux en appétit.

« Sochaux tape la transversale également et a eu beaucoup d’occasions de marquer, indique Yann Schneider. Le verdict est finalement assez logique. »

Empêtré dans la galère en championnat, lanterne rouge qui n’a plus gagné depuis la fin du mois d’octobre, Sarre-Union est bien dans le dur. Mais il n’est pas encore l’heure de lâcher l’affaire, à écouter le porteur du brassard. Ce n’est pas le genre de la maison. « En fait, on n’est pas loin à chaque fois, considère le défenseur. On est irréprochable dans l’état d’esprit et dans l’organisation. Le seul souci, c’est dans les zones de vérité et dans les petits détails qui ne vont pas dans notre sens. Mais je suis sûr que ça va changer. Il y a nos attaquants qui ne sont pas en réussite, notamment. J’ai confiance en eux. Et je suis sûr qu’ils vont nous sauver. »

Et comme l’USSU a pris l’habitude d’une dernière ligne droite en fanfare, son capitaine apprécie avec lucidité quelques données à même de rassurer. « Il reste douze matches, c’est presque la moitié d’un championnat », conclut-il. Toutefois, il n’est plus l’heure de traîner en route.

 

Source DNA.fr

Commentaires

La journée 17 se termine dans

La journée 17 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Fc Lunéville
USSU
Fc St Etienne Soulz
USSU 2

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 91 Supporters