616 985 visites 8 visiteurs

Le gardien de l'USSU parle d'avenir

11 mars 2016 - 15:03

Arrivé en début de saison en provenance d’Evian-Thonon-Gaillard pour succéder à Gilles Meyer dans le but de l’USSU, Koray Oczan est heureux dans son nouveau club, malgré les difficultés en championnat.

Bondir et rebondir

Il a fêté ses 21 ans le 1er février dernier. Et Koray Oczan, gardien de but de l’US Sarre-Union, n’a pas encore abandonné son ambition de devenir footballeur professionnel. « J’ai des rêves plein la tête, acquiesce-t-il. J’y croirai jusqu’au bout, je vais tout tenter pour ne pas avoir de regrets. »

S’inspirer des vertus démontrées lors de la belle aventure en Coupe de France

Celui qui a commencé le football à l’Olympique Thonon Chablais (à Thonon-les-Bains, Haute-Savoie) avant d’intégrer le centre de formation d’Évian-Thonon-Gaillard en U17, a trouvé à Sarre-Union ce qu’il était venu chercher.

« Je suis venu pour avoir du temps de jeu et j’ai en plus trouvé un club très familial confirme-t-il. Je passe une très bonne saison ici pour l’instant. »

Tout n’avait pourtant pas commencé sous les meilleurs auspices dans le club phare de l’Alsace Bossue puisque la première rencontre disputée sous le maillot bleu avait failli virer au cauchemar.

« C’était mon premier match amical avec Sarre-Union. On avait joué contre Strasbourg et j’étais complètement passé à travers (l’USSU s’était inclinée 5-1, ndlr) , j’ai dû faire peur à mes coéquipiers et à mes supporters », se souvient celui qui a, depuis, prouvé que l’on pouvait compter sur lui.

Malgré son mètre 76 sous la toise, le jeune homme a pu faire montre de son talent. S’il avoue sans ambages que les sorties aériennes ne sont pas son point fort, il sait aussi qu’il a su compenser son manque de taille par des qualités au-dessus de la moyenne sur sa ligne et par un très bon jeu au pied.

Pour l’heure, le jeune gardien de l’USSU n’est focalisé que sur une seule et unique chose : le prochain match contre Saint-Louis/Neuweg qui sera très important, au même titre que les douze rencontres de championnat qui restent à jouer.

Lors du match aller, le 3 octobre dernier, les Ludoviciens avaient lancé leur saison en remportant leur première victoire en championnat (2-1) dans une rencontre qui reste « un mauvais souvenir, que ce soit sur le plan personnel ou collectif », pour Koray Ozcan.

Du côté de l’USSU, l’opération maintien est dans toutes les têtes et les petits gars d’Alsace Bossue vont devoir s’inspirer des vertus démontrées lors de la belle aventure en Coupe de France et notamment de la victoire contre Niort (L2) en 16es de finale, le 19 janvier.

« Pour l’instant, mon avenir est encore en suspens »

Quel que soit le verdict de la saison, Koray Oczan ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait. « Pour l’instant, je n’ai pas fait de promesse, mon avenir est encore en suspens », résume-t-il.

Pour le gardien, comme pour l’USSU, l’avenir paraît pour l’heure incertain. En attendant, il faut continuer à bondir pour garder sa cage inviolée, et aider ainsi l’équipe, engluée aux fins fonds du classement, à rebondir…

 

Source DNA.fr

Commentaires

PARTENAIRE DE LA SEMAINE

            

            

Retrouvez les coordonnées de notre partenaire en cliquant sur l'image.

La journée 35 se termine dans

La journée 35 est terminée

CFA2, Excellence, coupe de France et coupe d'Alsace

Aperçu des matchs à pronostiquer

Ussu 2
Rossfeld