781 762 visites 15 visiteurs

La presse vue du côté de St Louis

12 mars 2016 - 10:40

Défait la semaine dernière par Montceau (0-1), le FC Saint-Louis/Neuweg se retrouve dos au mur au moment d’aller rendre visite, ce samedi soir (à 18 h), à Sarre-Union, lui aussi à la lutte pour le maintien.

Derby à huit points

Aux dires de l’entraîneur Vincent Rychen, ses joueurs avaient l’occasion « d’enterrer Montceau » la semaine dernière.

Mais les Ludoviciens, trop brouillons dans les trente derniers mètres, n’ont jamais su forcer le verrou bourguignon. En plus de relancer le visiteur du jour, ce revers a eu pour conséquence de replacer les partenaires de Niang à seulement six petites longueurs de la zone de relégation. Et lorsqu’on se penche plus attentivement sur le classement, on remarque que les trois derniers de la classe possèdent des matches en retard à disputer.

Pour un nouveau match à « huit points »

À dix journées de la fin du championnat, les Ludoviciens seraient donc bien inspirés de se remettre les idées à l’endroit au moment d’affronter Sarre-Union, pour un nouveau match à « huit points ». Lanterne rouge, les Bas-Rhinois payent sûrement leur beau parcours en coupe de France, où ils avaient atteint les 8e de finale. Pour ne rien arranger, ces derniers accumulent les reports de matches en raison des mauvaises conditions climatiques et de l’état de leur terrain. Ce samedi soir, il y a fort à parier que Zerbini et ses camarades seront remontés à bloc pour relancer la machine et entamer leur opération maintien. Habitués à naviguer en eaux troubles depuis plusieurs saisons, les joueurs d’Alsace Bossue sont systématiquement parvenus à arracher leur maintien au prix de fins de saisons en boulet de canon. Les Ludoviciens sont donc prévenus. Rien ne leur sera offert dans ce derby de la peur, qui sera aussi la revanche du match aller où Saint-Louis s’était offert sa première victoire à domicile en CFA, au terme d’une partie âprement disputée (2-1).

Source DNA.fr

« On est prêt au combat »

Le milieu de terrain ludovicien Reda Bellahcène, bas-rhinois d’origine, est conscient des conséquences que peut engendrer une telle rencontre.

En s’inclinant à domicile face à Montceau samedi dernier (0-1), Saint-Louis a raté une belle occasion de faire le break en bas de tableau.

Cette cuisante défaite a replongé les partenaires de Reda Bellahcène dans les profondeurs du classement, à seulement six longueurs de la zone rouge, et à portée de fusil des relégables qui possèdent tous des matchs en retard à jouer. « Celle-là, elle fait mal. C’est face à l’équipe la plus à notre portée que l’on s’incline. Tout le groupe était très frustré et déçu, le minimum était d’au moins ne pas perdre », reconnaît l’ex-Schilikois.

« Ce genre d’équipes nous convient moins que les gros adversaires, car nous devons faire le jeu et cela n’est pas évident avec notre bloc défensif. Après leur ouverture du score rapide, ils nous ont opposé deux lignes de quatre très bas. » Sur lesquelles les Ludoviciens se sont heurtés pendant plus d’une heure.

Déçus, donc, mais de loin pas abattus. Les hommes de Vincent Rychen savent depuis le mois d’août qu’ils seraient conditionnés pour franchir les obstacles qui mènent au maintien. Le déplacement en Alsace Bossue ne déroge pas à la règle.

« Je n’étais vraiment pas loin de signer là-bas la saison dernière »

« On est prêt au combat », martèle celui aurait bien pu se retrouver dans le camp d’en face ce soir. « Je n’étais vraiment pas loin de signer là-bas la saison dernière », relate Reda Bellahcène.

« Rudy Keller m’avait contacté à plusieurs reprises, en septembre, mars et mai. J’avais ensuite parlé avec Éric Becker, avant que Vincent Rychen ne me contacte. » Régulier dans ses performances depuis le début de saison, le Strasbourgeois de 23 ans ne s’inquiète pas outre mesure de la situation préoccupante de son club.

« Ce soir, ce sera un match important pour nous, mais la pression sera sur Sarre-Union. Je pensais que leur beau parcours en Coupe de France allait les booster, mais ils ont du mal à enchaîner. Nous essayerons avant tout de ne pas perdre, alors qu’eux seront dans l’obligation de gagner. »

Vainqueurs du match aller à l’issue d’une partie très disputée, les Ludoviciens s’attendent à une empoignade du même genre.

« Avec des attaquants comme Djé et Bédénick, qui a quelques matches de Ligue 1 au compteur, et des Zerbini et Simsek au milieu de terrain, Sarre-Union possède de solides arguments », avance Bellahcène.

« Je pense qu’ils tenteront d’avoir le ballon et de mettre beaucoup d’intensité à domicile. De notre côté, nous avons des certitudes défensives, et nous continuerons à essayer de progresser offensivement. »

Conscient des lacunes de son équipe dans les trente derniers mètres, Reda Bellahcène refuse d’incriminer les attaquants et préfère imaginer une fin de saison ensoleillée.

« Si on se maintient assez rapidement, on verra qu’on peut se lâcher et qu’on est capable de jouer au football. Dans l’état actuel, ce n’est pas possible. » Le sympathique milieu de terrain ludovicien garde néanmoins le sourire et assure prendre beaucoup de plaisir, en dépit de l’image ultra-défensive qui colle à la peau de son équipe.

« Moi je me régale sur le terrain ! Et ce samedi soir, je suis sûr qu’il y aura beaucoup de monde pour assister à cette rencontre qui sera une belle fête pour le foot alsacien. »

 

Source DNA.fr

Commentaires

La journée 8 se termine dans

La journée 8 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Ussu
Pagny s/ Moselle AS

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 84 Supporters