615 960 visites 13 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Moulins

4 juin 2016 - 09:53

Le championnat de CFA touche à sa fin aujourd’hui avec une dernière rencontre face à Moulins au programme des bleus ce soir à 18 h.
Clap de fin pour les Bleus

Après avoir chuté une nouvelle fois à Drancy, les derniers espoirs d’un maintien acquis sur le terrain se sont définitivement envolés pour l’US Sarre-Union. À l’image de la saison, trop d’erreurs individuelles, mais aussi un manque flagrant de rigueur collective ont empêché les Bleus d’obtenir le droit de disputer une dernière rencontre pour le maintien face à l’AS Moulin.

Entrée gratuite au stade

Toutefois, compte tenu du contexte dans lequel se trouve l’AS Moulin, la rencontre de ce soir n’est pas anodine, et les Bleus se doivent de l’emporter. D’abord pour terminer le championnat sur une bonne note, et notamment devant leurs fidèles supporters, puis pour démontrer, même si c’est un peu tard, qu’il ne manquait finalement pas grand-chose pour valider un nouveau bail au 4e niveau national. Mais surtout pour accrocher cette 15e place, qui ne garantit certes rien sportivement, mais qui vaut toujours mieux qu’une place de lanterne rouge que les locaux ne méritent pas.

Dans ce contexte, l’US Sarre-Union a décidé que l’accès au stade sera gratuit pour tous les amateurs de ballon rond de la région qui voudront suivre cette dernière rencontre de CFA.

Après le forfait de la semaine dernière face à Saint-Louis, l’AS Moulin a décidé de se présenter cet après-midi à Sarre-Union. Dans un contexte forcément particulier, puisque la présence des Auvergnats enlève toute chance aux bleus d’accrocher la 14e place. Tout en restant sous la menace du FC Sochaux, il s’agit, pour l’ensemble des joueurs locaux, de réaliser une belle prestation, pour n’avoir rien à regretter dans les prochaines semaines, lorsque les décisions des instances fédérales, et notamment de la DNCG (direction nationale de contrôle et de gestion), vont tomber.

Quoi qu’il en soit, la saison qui se termine restera à nouveau dans les mémoires des supporters locaux, avec le formidable parcours des Bleus en Coupe de France, qui coïncide malheureusement, comme souvent pour les clubs amateurs qui se distinguent dans l’épreuve reine du football français, à une grosse désillusion en championnat.

Source DNA.fr

  Drôle de fin

L’US Sarre-Union vit sa dernière sortie en CFA en accueillant Moulins, qui vient de déposer son bilan. L’atmosphère risque d’être un tantinet lugubre et tendue.

Viendra, viendra pas ? L’AS Moulins, qui a défrayé la chronique samedi dernier en déclarant forfait devant Saint-Louis/Neuweg, ne devrait pas remettre ça ce samedi, mais devrait se déplacer avec un nombre de joueurs restreint, des joueurs issus des équipes II, III et des U19. C’était la dernière tendance, hier soir.

« Il y a beaucoup de frustration, tout le monde est déçu »

Une situation qui met dans l’embarras le coach Fabrice Oumedjkane. « C’est un cas assez rare parce qu’on ne sait pas trop à quoi s’attendre. La seule chose que je peux dire, c’est qu’on se prépare normalement. On fait comme si Moulins sera présent au coup d’envoi. »

Du côté de l’Alsace-Bossue, on essaie de rester concentré sur cette fin de saison même si les choses sont claires quant au maintien. C’est d’ailleurs avec beaucoup de déception que dirigeants, joueurs et supporters se rendent à l’évidence. « Ici, il y a beaucoup de frustration, tout le monde est déçu. »

Pas facile dans ce cas de rester motivé pour cette dernière rencontre de championnat, mais Fabrice Oumedjkane tentera de garder sa troupe sous pression.

« On est une équipe de CFA, on a un devoir. On doit le respect aux dirigeants et on doit finir la saison dignement », insiste-t-il.

Le coach avait conscience de la situation de l’équipe dès son arrivée et regrette que sa mission n’ait pas abouti. Et pour sa première expérience comme entraîneur principal, il reste sur sa faim.

« C’est une expérience malgré tout intéressante, même si je savais que reprendre une équipe qui se bat pour le maintien n’était pas facile. Mais je la savais avant d’arriver », reconnaît Fabrice Oumedjkane.

Sur les onze matches qu’il a dirigés depuis le banc, il a vu des choses intéressantes sur le terrain (« des choses qui avaient été mises en place avant mon arrivée »).

« Sur certains matches, ça s’est joué à pas grand-chose »

Lui a simplement essayé de créer ce choc psychologique qui aurait pu faire pencher la balance. « Malheureusement, sur certains matches, ça c’est joué à pas grand-chose, ça tenait à des petits détails. On a surtout beaucoup de regrets par rapport à ça... »

Comme il l’a fait pour les autres rencontres, le coach fera confiance à son groupe et reste concentré sur le match de ce soir, sans tenir compte du reste. Pour que son équipe termine sur une bonne note. Ce sera toujours ça.

Source DNA.fr

Voir également

Commentaires

PARTENAIRE DE LA SEMAINE

            

            

Retrouvez les coordonnées de notre partenaire en cliquant sur l'image.

La journée 34 se termine dans

La journée 34 est terminée

CFA2, Excellence, coupe de France et coupe d'Alsace

Aperçu des matchs à pronostiquer

Saverne
USSU 2