546 891 visites 15 visiteurs

Entretien avec le président Weinstein

21 juillet 2016 - 16:26

Les joueurs de Sarre-Union ont repris, avant hier, le chemin de l’entraînement au stade Omnisport avec en tête la date de reprise du championnat de CFA2 même si Laurent Weinstein garde un petit espoir d’un maintien administratif en CFA.

Le moins que l’on puisse dire , c’est que ce n’était vraiment pas prévu. C’était la cinquième saison en CFA, les dirigeants de l’USSU pouvaient compter sur un effectif qui avait fière allure, l’équipe visait légitimement le haut du panier et patatras.

S’enfonçant dans les bas-fonds du classement dès les premières journées, l’équipe coachée par Eric Becker n’a jamais revu la lumière hormis lors d’une épopée en coupe de France qui aura au moins permis de garnir le compte en banque.

Alors comment expliquer cette saison noire ? On resservira le traditionnel refrain tant gastronomique que footballistique de la mayonnaise qui ne prend pas, même si de son côté, Laurent Weinstein n’a pas encore baissé les armes. « J’ai toujours l’espoir parce que j’ai encore fait un courrier au service des compétitions ce vendredi. Évian Thonon Gaillard a de gros soucis, nous, on est prêt à reprendre la place dans ce groupe de CFA. »

Au fil des jours qui passent, pourtant, un hypothétique maintien de dernière minute semble de moins en moins d’actualité. Pour l’heure, le premier rendez-vous officiel est fixé au samedi 20 août à Lunéville pour un championnat de CFA2 qui s’annonce particulièrement homogène.

Le staff a encore une fois tiré son épingle du jeu lors de l’intersaison

 

Malgré la descente, le staff sarre-unionnais a encore une fois tiré son épingle du jeu lors de l’intersaison. « Il fallait garder les cadres, avec des joueurs comme Riff, Schermann, Zerbini ou Schneider. Ça a été réglé très vite. Après, il faut savoir être patient dans les négociations et on a aussi pu récupérer des joueurs qu’on voulait déjà il y a deux ans. »

Au final, le coach Fabrice Oumedjkane et son adjoint Jean-Pierre Laverny repartiront avec un effectif ambitieux même si – chat échaudé craignant l’eau froide –, le président ne veut pas se mouiller. « L’année dernière, j’ai annoncé les cinq premières places et ça n’a pas marché, explique-t-il. Donc cette année, je recrute correctement sachant qu’on sort du CFA et qu’on risque d’être un peu l’équipe à battre. Chaque équipe, chaque club a ses ambitions et même si je sais qu’on n’a pas une équipe pour jouer le milieu de tableau, on sait qu’il faut que ça prenne. On a un effectif de qualité, mais réduit en quantité. »

Quoi qu’il en soit, les dés sont jetés et après une première défaite (2-0) contre Schiltigheim sans entraînement dans les jambes, les joueurs de Fabrice Oumedjkane ont, devant eux, un mois de préparation avant de se jeter dans le grand bain. Du côté de Sarre-Union, on ne veut surtout pas s’enflammer, les mots sont pesés, mais la détermination est réelle. Même s’il ne le dit pas, le président Laurent Weinstein rêve de voir son équipe repartir vers les sommets…

Source DNA.fr

Commentaires

PARTENAIRE DE LA SEMAINE

            

            

Retrouvez les coordonnées de notre partenaire en cliquant sur l'image.

La journée 26 se termine dans

La journée 26 est terminée

CFA2, Excellence, coupe de France et coupe d'Alsace

Aperçu des matchs à pronostiquer

Drulingen
USSU 2