615 962 visites 10 visiteurs

Rencontre avec Martial Riff

8 novembre 2016 - 08:59

Martial Riff est arrivé à Sarre-Union en 2013 en provenance du LOSC. Il espérait alors se refaire une santé dans sa région d'origine, au sein de l'USSU qui brillait en CFA. Une blessure et une relégation ont quelque peu perturbés ses objectifs.

Après trois saisons en Alsace-Bossue, le bilan sportif de Martial Riff reste mitigé. Une grave blessure qui l'a tenu éloigné des terrains pendant 8 mois et la descente en CFA2 ont quelque peu altéré le moral du joueur formé à Sochaux. « J'étais blessé jusqu'au mois d'avril, j'ai vécu à distance la relégation en CFA2, mais il est vrai qu'elle a laissé des traces ». De retour sur les prés verts, Martial Riff comptait ensuite sur un repêchage en CFA, mais les instances en ont décidé autrement. A partir du moment où la sanction est tombée, la plupart des joueurs de Sarre-Union se sont faits à l'idée de repartir en CFA2. « Personnellement, je me suis préparé psychologiquement au CFA2.  C'est différent, il faudra rester concentrer toute la saison pour avoir de meilleurs résultats ».  

Pourtant, le début de saison est plutôt laborieux pour les joueurs de Fabrice Oumedjkane qui viennent d'encaisser deux défaites inquiétantes en championnat (Haguenau et Prix-les-Mézières). Martial Riff reste cependant confiant pour la suite : « On est loin de notre niveau, on a du mal à enchaîner avec la même équipe et dans  ce cas, c'est difficile d'aligner des performances constantes ». Le natif de Minversheim est persuadé  que l'équipe est  meilleure qualitativement cette saison, avec l'apport de jeunes joueurs qui doivent encore acquérir de l'expérience et engranger de la confiance. 

A ce jour, il ne regrette pas d'avoir posé ses valises en Alsace-Bossue après être passé, peut-être, à côté d'une carrière pro. « Ici, ce qui fait la différence avec ce que j'ai connu à Sochaux et à Lille, c'est la passion qu'on vit ensemble, sur le terrain et en dehors ». Un critère qui sera peut-être décisif les prochaines semaines et un atout pour la fin de saison que Martial espère positive. « Tout se passe dans la tête, je pense qu'il faut une victoire pour se relancer ».  

Cela passe peut-être aussi par un parcours en Coupe de France, comme celui de la saison dernière (Sarre-Union rencontrera Kronenbourg au 7e tour). « J'ai envie de vivre l'aventure cette année, c'est une belle fête et si on arrive à repousser chaque fois l'échéance, ce serait le top » rêve Martial. Pour l'instant, il a juste besoin de retrouver son meilleur niveau et emmener l'équipe à de meilleurs résultats.

Source LAFA.fff.fr

Commentaires

PARTENAIRE DE LA SEMAINE

            

            

Retrouvez les coordonnées de notre partenaire en cliquant sur l'image.

La journée 34 se termine dans

La journée 34 est terminée

CFA2, Excellence, coupe de France et coupe d'Alsace

Aperçu des matchs à pronostiquer

Saverne
USSU 2