780 853 visites 2 visiteurs

Rencontre avec Thomas Zerbini, maître enchanteur

19 novembre 2016 - 09:33

Dans quelques heures, Thomas Zerbini, alias Monsieur “Z”, va retrouver le Racing, son club formateur. Un match particulier, à plus d’un… titre.

Il est de l’Alsace d’en bas, du Haut-Rhin donc puisqu’il a poussé ses premiers ballons dans les rues de Steinbrunn-le-Bas. Le gamin était si doué que le FC Mulhouse l’avait embauché, Thomas Zerbini était même devenu ramasseur de balles les soirs de Ligue 2 à zieuter de très près son rêve.

« On a cherché ensemble la solution »

Alors, il montera jusqu’à Strasbourg dans le Bas-Rhin, y sera un étudiant du football aussi sérieux qu’original, finalement drôle. Dans le football trop aseptisé, puisque plus assez joueur, on n’aime plus les têtes qui font gondoler.

Il aura beau remporter la Coupe Gambardella un jour de 2006, Thomas Zerbini ne gagnera pas son contrat de footballeur professionnel.

« Mais la vie me plaît, on n’en a qu’une. Elle est donc très chère. Même si ce n’est pas l’équipe “Une” du Racing que nous recevrons ce samedi, je vais revoir quelques têtes », dit-il sans donner de noms, peut-être de peur que la sienne en oublie.

Comme les kilomètres qu’il accumule sur la pelouse de Sarre-Union depuis un peu plus de trois saisons, Thomas Zerbini a accumulé les kilomètres pour se trouver des clubs, pour continuer à vivre du football surtout.

Les SR Colmar (la montée en National, 26 matches à la clé), Raon-l’Étape et le Racing (encore) seront autant de points d’ancrage.

Puis il y aura Sarre-Union, deux saisons de CFA pleines, une dernière gâchée par la descente, pourtant lumineuse en Coupe de France (8e de finale face à Lorient). « Je me sens vraiment bien dans ce coin. Ma petite fille va à l’école à Ernolsheim-lès-Saverne, mon épouse travaille à Sarre-Union. »

Le seul hic, ce sont les résultats jusqu’ici, « plus que décevants même », comme le reconnaît Thomas Zerbini. « Non seulement, on perd, mais on a pris trois grosses claques : 3-0 d’entrée à Lunéville, puis encore deux fois 3-0. Il fallait vraiment réagir. »

Alors, même si la qualification en Coupe de France a été poussive face à Kronenbourg (4-0, après prolongation), elle est venue confirmer l’indispensable succès sur la pelouse de Vauban en CFA 2.

« Malgré les difficultés, on a cherché ensemble la solution. On est resté liés. Pour la quatrième fois d’affilée, on sera au huitième tour, souligne Thomas Zerbini. Mais il faut absolument enchaîner, pour retrouver une place plus conforme à notre statut. Et donner un peu le sourire à nos supporters qui sont mécontents de nous. »

Pour accélérer le processus de réconciliation, une victoire serait la bienvenue ce samedi. D’autant plus que l’hymne de l’USSU va retentir pour la première fois dans la tribune, juste avant la reprise de la deuxième période. Une idée des joueurs.

« Une chanson pour les supporters »

« C’est un clin d’œil pour nos supporters. On leur dit merci, on leur répète que nous avons besoin d’eux pour avancer. Tout est parti de la soirée des partenaires. Martial Riff a lancé l’idée, je l’ai bien sûr attrapée au vol. »

Le résultat est « très collectif, la plupart des joueurs de l’équipe “Une” faisant les chœurs, sans oublier l’équipe féminine », mais c’est bien lui qui a écrit les paroles du premier couplet, le refrain étant composé par la paire Zerbini-Riff, aussi indissociable sur la prairie qu’au chant.

Julien Lampert (responsable du site du club), Thomas Daiker et Yann Schneider sont les autres solistes de cette chanson, fredonnée sur l’air des “Corons” de Pierre Bachelet.

Après un passage par les studios d’enregistrement de Rahling, la version pourrait connaître un certain succès, avec Monsieur “Z” comme maître-enchanteur. Le tout sera de confirmer sur le champ…

Source DNA.fr

Commentaires

La journée 8 se termine dans

La journée 8 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Ussu
Pagny s/ Moselle AS

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 84 Supporters