546 477 visites 13 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Strasbourg 2

19 novembre 2016 - 09:48

Le tirage au sort du 8e tour de la Coupe de France propose une superbe affiche aux amateurs de ballon rond de la région pour le premier week-end de décembre, avec la venue du RC Strasbourg, sociétaire de Ligue 2 et porte-drapeau du football alsacien.
Continuer à engranger des points

Mais en attendant cette échéance, l’US Sarre Union va devoir faire face au quotidien et notamment à cette rencontre qui aura lieu cet après-midi à 16h face au… RC Strasbourg. Comme le monde est petit.

Une régularité exceptionnelle

Face à un adversaire qui a parfaitement réussi son début de championnat, se plaçant dans le haut du tableau, les Bleus vont devoir confirmer leur efficacité entrevue lors de leur dernier succès à l’ASP Vauban mais aussi face au FC Kronenbourg. En effet, les Bleus ont su faire preuve de patience, de rigueur défensive, avant d’être efficaces durant la prolongation et offrir au club et à ses supporters, une 4e présence d’affilée pour le 8e tour de la Coupe de France. Une régularité exceptionnelle à ce stade de cette compétition pour un club amateur de la Ligue d’Alsace.

Face aux jeunes strasbourgeois, que les hommes de Fabrice Oumedjkane ont pu tester à 2 reprises lors des rencontres de préparation, rien ne sera simple pour l’USSU. Disposant d’éléments de qualité, à l’image de Behlameur, pouvant compter sur l’appui de l’un ou l’autre joueur du groupe professionnel laissé à la disposition de François Keller par Thierry Laurey, faisant preuve d’une belle maîtrise collective tout en ayant des arguments techniques individuels de premier plan, les jeunes pousses strasbourgeoises peuvent inquiéter n’importe quel adversaire dans ce championnat. Les locaux, où le staff devrait à nouveau pouvoir compter sur l’ensemble de son groupe, savent qu’ils seront soumis à rude épreuve et que seul un ensemble solidaire et déterminé peut venir à bout d’un adversaire de cette qualité. Une victoire peut permettre surtout aux locaux de retrouver un rang plus conforme à leurs ambitions de début de saison, avant un prochain déplacement à l’ASIm, un mal classé qu’il s’agit de laisser à bonne distance.

Après cette rencontre, il sera toujours temps de se projeter vers l’autre défi, qui consistera à faire de l’année 2016, l’année de la Coupe de France à l’USSU.

Source DNA.fr

Le temps d’enchaîner

Après une entame de championnat délicate, Sarre-Union a retrouvé de l’allant il y a deux semaines à Vauban, en même temps que le chemin de la victoire. Son attaquant Jean-Philippe Djé n’y a d’ailleurs pas été étranger. Rencontre.

– Comment expliquez-vous votre début de saison décevant ?

– Collectivement, c’était assez compliqué. On devait souvent faire face à beaucoup d’absences. Le coach a eu du mal à pouvoir aligner deux fois de suite la même équipe. À Vauban, on a enfin récupéré tout le monde. En ce qui me concerne, je n’ai pas pu enchaîner les matches puisque j’ai été rapidement suspendu, puis blessé à l’œil.

– Peut-on dire qu’avec cette victoire à Vauban (0-2) , la machine est enfin lancée ?

– On l’espère tous. Ce serait bien que ce succès nous serve de référence. Il va falloir continuer à montrer cette force mentale pour avancer. On a fait un gros match, tous ensemble.

– À titre personnel, vous en avez profité pour retrouver le chemin des filets, avant d’enchaîner la semaine suivante avec un doublé contre Kronenbourg en Coupe de France...

– C’est vrai, ça m’a fait beaucoup de bien. Ç’a été positif dans les deux sens : j’ai marqué et on a gagné. Il ne reste plus qu’à enchaîner.

– Ce samedi ( aujourd’hui) , vous accueillez le Racing II, votre club formateur. Est-ce pour vous toujours particulier de les affronter ?

– Oui, forcément. Mais à force, ça devient un match comme les autres, un match à gagner tout simplement. Même si ça fait longtemps que j’ai quitté le club (en janvier 2010, ndlr) , ça me fera plaisir de retrouver mon ancien entraîneur François Keller.

– Sans compter que deux semaines plus tard, vous retrouverez l’équipe “Une” en Coupe de France…

– Chaque chose en son temps. Pour le moment, nous sommes concentrés sur les deux matches de championnat qui arrivent. On discutera de la Coupe de France le moment venu, dans un peu plus d’une semaine.

– Parlons un peu de vous. Malgré des sollicitations à l’intersaison, pourquoi avoir choisi de poursuivre l’aventure avec Sarre-Union ?

– J’ai eu quelques contacts, effectivement. Mais je n’avais pas envie de partir pour aller n’importe où. Si je partais, c’était uniquement en National. Finalement, ça ne s’est pas fait. Donc, j’ai préféré rester. Sarre-Union, je connais bien et le club a une totale confiance en moi.

– Cet été, vous avez également retrouvé Omar Hassidou, avec qui vous formiez un redoutable duo d’attaque en CFA il y a trois saisons...

– On est resté en contact au téléphone pendant le mercato. Il me demandait ce que j’allais faire, si j’allais rester. C’est lui qui est finalement revenu au club et maintenant, tout le monde attend qu’on soit aussi performant qu’il y a trois ans. On ne promet rien, mais on va essayer de l’être (sourire).

Source DNA.fr

Le mot du coach

L’USSU vient d’enregistrer une seconde victoire consécutive, et qui plus est sans prendre de but. Avant la renconte de ce soir face au RC Strasbourg, estimez-vous que vos joueurs ont répondu à vos attentes lors de cette rencontre face à Kronenbourg ? En dehors de la qualification, quelle sont les points de satisfaction que vous enregistrez ?

On savait que cela allait être compliqué face à une équipe qui venait d’éliminer Biesheim sur son terrain. Dans ces rencontres, il faut être prudent, le premier but déclenche beaucoup de choses, c’est le plus compliqué et tant que celui-ci n’est pas marqué, rien n’est joué. Nous avons su être patients face à une belle équipe bien en place, qui défendait avec efficacité. C’est une satisfaction importante d’avoir gagné, d’avoir passé ce tour ainsi que de ne pas avoir pris de but.

Vous connaissez votre prochain adversaire de Coupe de France, à savoir le RC Strasbourg, que nous recevrons ici à Sarre-Union. Que vous inspire ce tirage ?

Au départ, nous espérons tous bénéficier d’un tirage favorable pour avoir des chances de passer un nouveau tour. Mais recevoir le RC Strasbourg, qui est à nouveau une équipe professionnelle, est une magnifique récompense pour la ville, le club, les dirigeants, les bénévoles. Avec ce tirage, la passion, l’énorme travail de toutes ces personnes, le soutien de la ville sont ainsi gratifiés. Ce sera de toute façon une belle fête pour le football alsacien.

Place désormais à 2 journées de championnat, face au RCSA, puis à l’ASIM ? Qu’attendez-vous de vos joueurs pour ces 2 rencontres ? Comment abordez ces rencontres alors qu’un 8e tour de coupe de France se profile à l’horizon ?

Il est fondamental de laisser de côté la Coupe de France. J’attends des joueurs un maximum de concentration et d’engagement pour ces 2 rencontres de championnat qui doivent nous permettre de confirmer et de prendre de l’air au classement.

Source DNA.fr

Commentaires

PARTENAIRE DE LA SEMAINE

            

            

Retrouvez les coordonnées de notre partenaire en cliquant sur l'image.

La journée 26 se termine dans

La journée 26 est terminée

CFA2, Excellence, coupe de France et coupe d'Alsace

Aperçu des matchs à pronostiquer

Drulingen
USSU 2