615 537 visites 10 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Strasbourg

3 décembre 2016 - 10:36

En offrant le RC Strasbourg à l’USSU, à ses supporters et à toute la région, le tirage au sort réalisé à Lens a définitivement validé l’année 2016 comme année Coupe de France à l’US Sarre-Union. Coup d’envoi à 14 h 30 au stade omnisports.
Et pourquoi pas ?

Après Villefranche, les Chamois Niortais, et le FC Lorient (Ligue 1) la saison dernière, l’US Sarre-Union s’offre cette année encore une magnifique affiche.

Aujourd’hui, c’est un nouveau défi qui attend les hommes de Fabrice Oumedjkane. Entre les joueurs qui ont connu les joies du terrain en ce début d’année, ceux qui ont dû suivre les coéquipiers à partir du banc de touche pour blessure, ou les nouveaux venus qui piaffent d’impatience et rêvent d’une nouvelle aventure, il va falloir trouver cet après-midi cette osmose et cet état d’esprit qui peut, sur un match, déboucher sur un de ces exploits dont la Coupe de France est friande.

Bien sûr, en face, c’est le Racing Club de Strasbourg, le club dont tous les Alsaciens et proches Mosellans sont supporters, qui débarque en Alsace Bossue. Une équipe qui s’est, en plus, rassurée par deux succès consécutifs face à Laval, mais surtout au Havre. L’adversaire du jour n’a plus rien à voir avec cette équipe de CFA, du Racing que nos « Bleus », qui évolueront tout à l’heure en blanc, avaient fait plier lorsqu’ils étaient dans la même poule. Ce Racing-là a évolué, a retrouvé un standing plus conforme à son histoire, son potentiel et ses supporters.

Jouer crânement sa chance

Aujourd’hui, malgré l’absence de leur capitaine Yann Schneider, l’USSU doit jouer crânement sa chance et se souvenir de cet état d’esprit, de cette combativité qui a permis de faire l’exploit face à Niort.

Que les anciens du vestiaire montrent la voie, que les nouveaux hissent leur niveau de jeu à la hauteur de l’enjeu, et que tous se battent en équipe pour le plus grand bonheur des supporters à nouveau nombreux au stade Omnisports, qui est cette saison, l’un des stades d’Alsace le plus fréquenté. Jouer, se battre, pour ne rien avoir à regretter à l’issue de la rencontre.

La Coupe de France choisira son vainqueur. Et si nos joueurs devaient réaliser l’impossible exploit, compte tenu des forces en présence, l’USSU aura vécu une année 2016 placée définitivement sous le sceau de la Coupe de France.

Source DNA.fr

 

Le mot du coach - Sarre-Union

Il faudra beaucoup de rigueur

Pour ce 8e tour de la coupe de France, le tirage au sort a désigné le RC Strasbourg. Que pensez-vous de ce tirage, et de votre adversaire du jour.

C’était le Racing ou un "petit" ! Recevoir Strasbourg, qui vient de retrouver le football professionnel et la Ligue 2 est une formidable récompense pour les dirigeants, les bénévoles, la ville, il y a un travail énorme qui est réalisé par chacun à Sarre-Union. Accueillir le club phare de la région valorise et met en lumière un club, des gens, une commune qui le mérite. Pour les joueurs, c’est un moment privilégié et rare.

Vous vous attendez à quel type de match face à un tel adversaire ?

Cela risque d’être très compliqué physiquement, techniquement et tactiquement. Si le Racing joue à son meilleur niveau, nous allons être en très grande difficulté, donc nous sommes préparés à souffrir. Il va falloir faire preuve de beaucoup de rigueur défensive, de concentration, de cohésion d’équipe pour essayer d’exister face à un adversaire qui arrive à Sarre-Union en pleine confiance après avoir battu Laval et s’être imposé au Havre.

L’USSU peut-elle espérer quelque chose dans cette opposition entre deux équipes que tout un monde sépare ?

Dans un match de football tout est possible, qui plus est en coupe de France. Le challenger peut compter sur le public et sur une motivation décuplée. Mais il ne s’agit pas de faire n’importe quoi durant la rencontre. À Sarre-Union on le sait mieux que n’importe où. Tout dépendra de notre capacité de résistance face à la maîtrise technique individuelle et collective de notre adversaire. Le parcours de l’an passé, l’exploit contre Niort l’a prouvé et reste dans toutes les mémoires. À nous d’y croire, d’être concentré, de faire les efforts individuels et collectifs nécessaires, de hausser notre niveau de jeu au maximum afin de les faire douter le plus longtemps possible. Après, tout peut arriver…

Source DNA.fr

Commentaires

PARTENAIRE DE LA SEMAINE

            

            

Retrouvez les coordonnées de notre partenaire en cliquant sur l'image.

La journée 34 se termine dans

La journée 34 est terminée

CFA2, Excellence, coupe de France et coupe d'Alsace

Aperçu des matchs à pronostiquer

Saverne
USSU 2