716 667 visites 24 visiteurs

Rencontre avec Joao Teixeira

13 décembre 2016 - 11:38

Après huit années de formation au FC Metz, Joao Teixeira a rejoint l’US Sarre-Union cet été. Du haut de ses 20 ans fêtés le 7 mai dernier, il rêve de devenir footballeur professionnel.

Un “10” tout neuf

Sur la pelouse d’Illzach-Modenheim, il y a 15 jours (l’USSU s’est imposée 4-1), il a enfin ouvert son compteur, « un premier but, beau en plus », comme Joao Teixeira le dit avec un visage, qui ressemblerait presque à un soleil. « Je suis comme l’équipe, je monte en puissance. »

« Quand il faisait appel à moi à l’entraînement, c’était pour faire le nombre »

Même s’il n’est arrivé qu’en juillet dernier, le jeune homme de tout juste 20 ans sait surtout où il est tombé. « C’est difficile d’ignorer ce que la Coupe de France représente à Sarre-Union. Les anciens nous en parlent et je suis heureux de la découvrir. »

Lui arrive du FC Metz, où il vient de passer huit années conclues avec un goût franchement amer en bouche.

« Depuis tout gamin, je rêve de devenir professionnel, souffle Joao Teixeira, dont les murs de sa chambre d’enfance étaient tapissés des tronches de Ronaldinho, Ronaldo ou Zidane. À l’époque, j’étais fan de Manchester United, désormais c’est Barcelone et le Real Madrid. »

Sur sa console de jeu vidéo, c’est cette dernière équipe qu’il prend, « puisque celle de Sarre-Union n’y est pas proposée ».

Peut-être cruellement, on le refait parler du printemps dernier quand José Pinot, son entraîneur, et Philippe Gaillot, patron du centre de formation messin, lui avaient signifié que le non l’emportait. « C’était à la fin avril, et dur à entendre, mais je devinais la décision à certains signes. Le coach de l’équipe “Une” ne me prêtait pas vraiment d’attention. Quand il faisait appel à moi à l’entraînement, c’était pour faire le nombre. »

Voilà comment le gamin de Forbach, le fils d’Eliseu le plâtrier et d’Isabelle, le frère de Bruno de quatorze années son aîné, « que j’allais voir jouer tout gamin et qui me faisait rêver », avait échoué au dernier examen, comme plus de 90% des apprentis-footballeurs d’une génération.

Son pied droit, qui avait attiré le regard du Portugal (il compte trois sélections en U19), allait devoir piétiner d’autres pelouses. « Quand j’ai eu douze ans, après avoir joué aux Portugais Bellevue, à Marienau et à Forbach, quelques clubs professionnels me voulaient, Metz, Nancy ou Auxerre. Mes parents ont choisi Metz, juste à côté. Et puis, ça s’est fini. J’ai fait un essai concluant à Brighton, je devais y retourner, mais mon agent n’a pas été correct. C’est spécial, comme milieu… »

« J’avais du mal à aller à l’école. Je m’y ennuyais, loin du ballon »

Quelques touches avec des clubs portugais de D2 et de D3 plus loin, sa vue avait alors retrouvé l’essentiel. Pour espérer rebondir, « il fallait d’abord et surtout retrouver le simple plaisir de courir après un ballon », plutôt qu’après un hypothétique contrat dans un club obscur.

« Je n’avais pas envie de partir loin de chez moi. Alors, je suis allé à Forbach et à Sarreguemines, puis Ange Kodion m’a dit qu’il se plaisait à Sarre-Union. » Son camarade de promotion messin fera le reste, Roudy Keller appellera Joao Teixeira. « Tout m’a plu, les installations, le discours et les objectifs. Même si beaucoup de joueurs sont partis à l’intersaison, c’est un club qui descend de CFA, naturellement ambitieux. »

Sur le terrain, il veut donner le maximum. « Le football, je ne pense qu’à ça. À Metz, quand j’avais 14 ou 15 ans, j’avais du mal à aller à l’école. Je m’y ennuyais, loin du ballon », soupire le jeune homme qui obtiendra toutefois dans les temps et avec la manière son Baccalauréat STG.

« J’ai fait l’effort nécessaire au bon moment », ponctue-t-il d’un sourire franchement rafraîchissant, qui passe ses loisirs à décortiquer les jeux d’Özil et d’Iniesta et son temps sur le terrain à porter le numéro 10, « comme depuis toujours ».

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 76 Supporters