832 363 visites 11 visiteurs

Rencontre avec Amara Keita

16 février 2017 - 18:13

Depuis une saison et demie, Amara Keita forme la charnière centrale sarre-unionnaise avec Yann Schneider. Le tout en espérant ramener son club en CFA au mois de juin prochain…
Solide comme Amara

Sur un terrain de foot, il vaut mieux ne pas l’avoir en face de soi, Amara Keita. Du haut de son mètre quatre-vingt-six, le solide défenseur de 28 ans, passé par le centre de formation de l’AS Nancy-Lorraine, n’a pas été loin de faire une carrière professionnelle. Il raconte.

« Ça aurait pu se passer autrement, si j’avais été là au bon moment et si je n’avais pas connu certaines blessures, dit-il. Malgré tout, j’ai vite su rebondir et je suis fier de la carrière que je réalise. »

« On est dans la position du chasseur, on n’a plus le droit à l’erreur »

Du côté de Sarre-Union, il n’a en tout cas pas mis beaucoup de temps à s’acclimater et à s’imposer. « À mon arrivée à l’été 2015, je connaissais déjà pas mal de joueurs de l’effectif. Mon adaptation s’est donc faite rapidement et naturellement. »

Débarqué en provenance de Raon-l’Étape où il a passé cinq saisons durant lesquelles il a participé à de brillants parcours en Coupe de France, Keita ne s’attendait pas à passer une première saison aussi riche en émotions.

« En tant que joueur amateur, il est rare de faire de telles épopées en Coupe de France. C’était marquant, c’est sûr. » Cependant, le longiligne défenseur avoue éprouver aussi pas mal de regrets. « Alors oui, il y a eu ce magnifique parcours en Coupe et cet exploit en seizième de finale contre Niort (1-0). Mais en même temps, il y a cette descente en CFA2. Ç’a été dur à digérer. Il y avait beaucoup de frustration. On avait l’équipe pour faire mieux. Je pense que l’on aurait largement pu éviter tout ça. Il y avait peut-être un manque d’investissement mais aussi de réussite. »

Désireux de ne pas rester sur cet échec et convaincu de la capacité de son club de vite retrouver le CFA, Amara Keita n’a pas voulu mettre les voiles en fin de saison dernière.

« Une grande partie de l’ossature est restée. Les Djé, Zerbini ou Schermann ont fait le choix de poursuivre l’aventure. C’est vrai que ç’a aussi pesé dans ma décision. »

Toutefois, le début de saison traversé par l’USSU a été hyper-décevant. Amara Keita tente de trouver une explication. « Notre départ a été poussif. De nouveaux joueurs sont arrivés et il a fallu mettre de nouveaux automatismes en place. Heureusement, c’est nettement mieux depuis quelques mois et je pense qu’on a trouvé notre rythme de croisière. »

Grâce à quatre victoires sur les cinq dernières rencontres, les Sarre-Unionnais en ont profité pour se replacer à la quatrième place. « On ne peut plus se cacher. L’objectif est clair et net : on veut remonter. On est dans la position du chasseur, on n’a plus le droit à l’erreur. »

« On doit prendre des points »

Après trois reports successifs, l’USSU devrait enfin pouvoir en découdre samedi, en accueillant Sarreguemines. Pour espérer transformer son retour à la compétition en une réussite, les Bleus pourront compter sur le solide roc Amara Keita, c’est certain…

Source DNA.fr

Commentaires

La journée 16 se termine dans

La journée 16 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Ussu
Epernay RC
As Menora
USSU 2

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 91 Supporters