615 963 visites 9 visiteurs

L'heure de la reprise a enfin sonné !

18 février 2017 - 07:32

À 31 ans, Yann Schneider dispute sa huitième saison sous le maillot sarre-unionnais. Profondément touché par la descente de l’USSU en CFA2 en juin dernier, il entend faire le maximum pour aider son club à vite remonter. Le tout avec beaucoup de prudence…
Yann a hâte d’y être

Le 17 décembre dernier à Nancy II (1-2), Yann Schneider et ses copains disputaient leur dernière rencontre de l’année 2016 en championnat. Sauf que depuis, la météo a fait de siennes, les privant tout bonnement de rencontres officielles.

« On est très impatients d’être samedi, ne cache pas le capitaine sarre-unionnais. Trois mois sans match officiel, pour des compétiteurs comme nous, c’est hyper-long et compliqué à gérer. »

« À chaque fois une grosse déception »

Pour garder le rythme, de nombreuses rencontres amicales étaient programmées, dont la dernière en date samedi à la FAIG, ponctuée par une large victoire (7-3). « Mais ça ne remplace pas la compétition, c’est sûr, concède-t-il. On s’entraînait bien toute la semaine et le vendredi, on apprenait que notre match du samedi était reporté. C’était à chaque fois une grosse déception. »

Demain, les Sarre-Unionnais seront enfin de retour sur le pré pour de bon avec la réception de Sarreguemines, le voisin mosellan. « Ça va être dur de se remettre tout de suite dedans après une si longue trêve. Mais on est tous très motivé et on a envie de bien faire. »

De manière un peu plus personnelle, Yann Schneider l’avoue : il a encore la descente en CFA2 de la saison dernière en travers de la gorge. « C’était ma première descente depuis mon arrivée à Sarre-Union. C’était une saison bizarre, avec ce parcours en Coupe de France et ces énormes scènes de joie qui ont suivi. Mais cette relégation a été très dure à accepter. On n’a pas mis les ingrédients pour s’en sortir, on n’a pas fait les bons choix aux bons moments. Et surtout, on a chacun connu des défaillances, à tous les niveaux. »

Il a préféré rempiler

Malgré quelques propositions arrivées en début de mercato, l’éternel capitaine sarre-unionnais a préféré dire « oui » à Roudy Keller et aux dirigeants. « J’aurais pu partir, mais je me suis mis très tôt d’accord avec le club, j’étais d’ailleurs le premier à prolonger. Le discours et le projet me convenaient. »

Un projet qui consiste, à court ou moyen terme, à voir l’USSU retrouver un championnat de CFA qu’elle a côtoyé pendant cinq saisons. Et ce même si l’exercice actuel avait plutôt mal démarré.

« On a accueilli de nouveaux joueurs, on découvrait un nouveau championnat et puis on n’a pas été épargné par les blessures et suspensions. On a eu du mal au démarrage et même si ça marche beaucoup mieux depuis quelques mois, tout ceci reste encore fragile. »

Avec quatre victoires et un nul sur leurs cinq dernières rencontres avant la trêve hivernale, les Sarre-Unionnais semblaient avoir enfin trouvé leur rythme de croisière. « On voyait que ce qu’on faisait ne marchait pas. On a eu l’intelligence de changer notre style de jeu et notre animation. »

« On peut faire très mal »

Pour tenter d’alimenter cette série positive qui leur a permis de revenir dans le premier tiers du classement, Yann Schneider et ses coéquipiers devront écarter Sarreguemines demain. « Ce sera un match plaisant. Je sais que les dirigeants l’attendent avec impatience, c’est un derby. Comme pour chaque rencontre, ça risque de se jouer sur quelques petits détails. À nous de les faire pencher en notre faveur. »

En bon capitaine qu’il est, Yann Schneider ne doute pas de la capacité de ses coéquipiers à continuer à montrer de jolies choses en championnat. « J’ai une entière confiance en mon groupe. Quand on joue tous ensemble et l’un pour l’autre, on peut faire très mal. »

Le message est passé. Et les Sarregueminois sont prévenus…

Source DNA.fr

Commentaires

PARTENAIRE DE LA SEMAINE

            

            

Retrouvez les coordonnées de notre partenaire en cliquant sur l'image.

La journée 34 se termine dans

La journée 34 est terminée

CFA2, Excellence, coupe de France et coupe d'Alsace

Aperçu des matchs à pronostiquer

Saverne
USSU 2