832 495 visites 10 visiteurs

Retour avec le coach sur la rencontre de samedi

21 février 2017 - 10:40

Privée de compétition officielle depuis le 10 décembre, l’US Sarre-Union a retrouvé son terrain samedi en fin d’après-midi.
« Tout n’était pas négatif »

Dans un derby suivi par un nombreux public (il y avait près de 700 spectateurs), les joueurs de Fabrice Oumedjkane n’ont pas entamé le cycle retour de la meilleure des manières. Les voisins Mosellans de Sarreguemines, qui comptaient dans leur rang deux anciens de la « maison bleu » (M’Barki et Simpara), ont joué un vilain tour à leur hôte, en grosse difficulté en début de rencontre. Fabrice Oumedjkane, l’entraîneur revient sur ce match et fait le point sur les ambitions du club.

-Quelle est votre analyse sur cette rencontre de reprise ?

-On a eu du mal à rentrer dans le match, les vingt-cinq premières minutes ont été très compliquées. Le manque de compétition est flagrant, mais ce n’est pas une excuse. En football il faut toujours s’adapter. C’était un match de reprise, mais tout n’était pas négatif.

-Votre équipe semblait se chercher, vous aviez du mal à entrer dans la partie…

-Sarreguemines a débuté le match tambour battant. On a pris un but d’entrée mais la réaction a été immédiate. Par la suite, c’était plus compliqué, d’autant plus qu’on a encaissé un but qu’il ne fallait pas prendre en début de seconde mi-temps. Mais il y a eu une réaction d’orgueil après le 1-3. Le but d’Amara (Keita) a relancé la partie. Mais Sarreguemines à bien résisté.

-Le manque de compétition est-il préjudiciable dans ce cas ?

-Jusque-là, on s’entraînait sur le terrain synthétique. Sarreguemines est resté dans la compétition, ça s’est vu sur le terrain. Mais je le répète, ce n’est pas une excuse. À présent, on enchaîne avec un calendrier compliqué avec trois matchs en retard, il faudra continuer à travailler pour ne pas perdre de terrain. Je sais aussi, par expérience, que les matchs en retard peuvent constituer un danger.

-Justement, à la faveur des matchs en retard, vous avez les moyens de viser plus haut…

-L’ambition, c’est d’aller le plus haut possible. Le plus compliqué, ce sera de gérer ces matchs car on va jouer en semaine et ce que je crains le plus, c’est les blessures. De plus, avec les joueurs mutés, je dois composer avec un effectif réduit.

-Sur quels critères allez-vous remobiliser votre groupe ?

-J’ai un groupe sain, motivé, qui travaille. On retiendra la leçon de cette défaite, mais on ne va pas baisser les bras pour autant. On a un public fidèle et passionné qui mérite mieux. Jouer dans un stade plein, c’est en tout cas motivant.

-Quel est votre bilan personnel après un an à l’USSU ?

-J’ai repris le groupe en cours de saison, on a raté le maintien de justesse. Avec toutes les interrogations du début de championnat, la préparation a été compliquée. Avec le staff, on a de très bons rapports avec les dirigeants, ils nous soutiennent. Moi je suis là pour bosser et faire avancer le club et l’équipe.

-Avez-vous un favori pour le titre ?

-Le Sporting devrait rester devant, malgré le retour comme un boulet de canon de Haguenau. Le Racing II a aussi une belle carte à jouer, mais pour une équipe réserve c’est toujours un peu plus compliqué. En tout cas, ces trois équipes font partie de mon tiercé. Reste à voir qui va franchir le premier la ligne d’arrivée.

Source DNA.fr

Commentaires

La journée 16 se termine dans

La journée 16 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Ussu
Epernay RC
As Menora
USSU 2

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 91 Supporters