615 538 visites 11 visiteurs

Revue de presse avant le déplacement à Strasbourg

8 avril 2017 - 10:40

Ce samedi à 16 h, l’US Sarre-Union joue à Molsheim sur le terrain de la réserve du Racing club de Strasbourg.
Destination danger pour les Bleus

En subissant leur 5e revers consécutif à domicile en championnat face à l’ASP Vauban, les Bleus de l’US Sarre-Union ont raté l’occasion de se rapprocher un peu plus du maintien alors que la dernière ligne droite de la compétition se profile à l’horizon. Dommage, plutôt que de profiter de l’opportunité de se mettre définitivement à l’abri, les Bleus ont donné l’occasion à un mal classé de se relancer.

Pour ce week-end, c’est un déplacement à haut risque qui attend les coéquipiers de Yann Schneider. En effet, les locaux se rendent à Molsheim pour y affronter dès 18 h une équipe du RC Strasbourg qui a le vent en poupe, à l’instar du groupe professionnel, et qui lutte avec le SC Schiltigheim pour le titre de champion de groupe. Les Sarre-Unionnais vont faire face à des Strasbourgeois certainement revanchards suite à leur défaite au match « aller » à Sarre-Union.

Face à cette redoutable formation, renforcée par l’un ou l’autre joueur laissé à disposition de la réserve par Thierry Laurey, les Bleus vont avoir fort à faire. Mais la vérité du jour n’est pas celle du lendemain et les Bleus sont capables de réaliser de gros matchs à l’extérieur. Depuis le début du championnat, les joueurs d’Alsace Bossue ont su s’imposer en faisant front à Vauban ou ASIM ou à Nancy, mais aussi à Metz ou à Prix-lès-Mézières, l’un des ténors du groupe.

Face aux jeunes pousses du RC Strasbourg, qui lorgnent pour la plupart vers un contrat professionnel à ce moment de la saison, la tâche ne sera pas facile, certes, mais les hommes de Fabrice Oumedjkane voudront relever le défi et effacer notamment la contre-performance enregistrée contre Vauban.

En engrangeant l’un ou l’autre point, les Bleus feraient en même temps une bonne opération comptable en prenant définitivement leurs distances avec la zone de relégation avant de recevoir, samedi prochain, l’ASIM, autre équipe mal classée.

Source DNA.fr

Le Racing vise le haut

En accueillant Sarre-Union cet après-midi, le Racing peut conforter sa deuxième place. L’équipe d’Alsace-Bossue, quant à elle, tentera de ne pas rentrer bredouille…

Ce n’est sans doute pas une équipe de Sarre-Union sereine qui se présentera sur la pelouse du Stadium de Molsheim, cet après-midi.

Défaite sur son terrain lors de la dernière journée par l’autre équipe strasbourgeoise, Vauban, la troupe de Fabrice Oumedjkane ferait bien de relever la tête pour ne pas se mettre en danger lors de cette fin de saison.

« Si on peut finir sur la plus haute marche… »

Mais le Racing II entend lui aussi rester dans la dynamique qui l’a porté dans les hauteurs du classement. Et selon Hicham Benkaïd, les Strasbourgeois sont décidés à jouer tous les coups à fond.

« On a tous envie de se montrer “pro” jusqu’au bout. On est dans une très bonne spirale et si on peut finir sur la plus haute marche du podium, on ne s’en privera pas », expose l’attaquant.

Voilà qui est clair et qui résonne comme une sorte d’avertissement pour les joueurs de Sarre-Union, contraints eux de ne plus laisser échapper trop de points.

« Sarre-Union a besoin de points. Un match entre équipes alsaciennes, c’est toujours particulier. Et quand une équipe joue contre le Racing, les adversaires ont tous a envie de se surpasser », résume Hicham Benkaïd.

Depuis la trêve hivernale, le buteur strasbourgeois (co-leader au classement des buteurs de CFA 2, en compagnie de Julien Donisa) sait qu’il ne s’entraînera plus avec le groupe pro et que les portes de la L 2 sont pratiquement fermées.

« Je suis déçu, bien sûr, mais c’est le lot de tout footballeur », lâche-t-il. On sent Benkaïd frustré, mais pour autant, il ne baissera pas les bras et sera prêt à relever le défi avec l’équipe II pour emmener ses jeunes coéquipiers le plus loin possible.

Et savoir que l’équipe sera condamnée à continuer en CFA 2 la saison prochaine ne le dérange pas plus que cela.

« C’est une déception, c’est clair, mais on reste des compétiteurs et on a tous des ambitions. Il est certain qu’on ne va pas se démobiliser. En tout cas on ne fera pas de cadeaux », insiste Hicham Benkaïd.

Et parce qu’aucun résultat n’est acquis d’avance, le Racing se méfie d’autant plus du réveil de Sarre-Union.

Neuvièmes avec 25 points, les joueurs d’Alsace-Bossue n’ont que six points d’avance sur le premier relégable, une raison de plus pour se sublimer et se mettre à l’abri le plus vite possible.

« Il y a de la qualité et de l’expérience dans cette équipe. Je pense qu’ils mettront beaucoup d’agressivité dans le jeu, à nous de répondre présent », détaille l’ex-Colmarien.

Pour l’heure, le Racing est dans les clous et Hicham Benkaïd avoue prendre du plaisir dans le groupe de François Keller.

« Pour moi qui ne suis pas passé par un Centre de formation, je me rends compte que c’est un coach comme François qui a manqué dans ma carrière. C’est quelqu’un qui est très axé sur la formation et je suis content de faire partie de son groupe ».

Un groupe qui, quoi qu’il arrive, restera campé à la deuxième place. Mais quelque chose nous dit qu’il ne s’en contentera pas…

Source DNA.fr

Commentaires

PARTENAIRE DE LA SEMAINE

            

            

Retrouvez les coordonnées de notre partenaire en cliquant sur l'image.

La journée 34 se termine dans

La journée 34 est terminée

CFA2, Excellence, coupe de France et coupe d'Alsace

Aperçu des matchs à pronostiquer

Saverne
USSU 2