835 922 visites 7 visiteurs

Un point sur le futur National 3

25 avril 2017 - 14:56

Dès la saison prochaine, le CFA et la CFA 2 disparaîtront pour laisser leur place au National 2 et au National 3. Quelques ajustements sont à prévoir. À quatre journées de la fin du CFA 2, la réforme du football amateur a un impact sur les objectifs et aspirations de chacun. Jusque dans quelle mesure ?

Le CFA 2 est mort, vive le National 3 ! Principal intéressé de la réforme du football amateur voulue par la Fédération française, le cinquième échelon national, qui comporte en son sein sept clubs alsaciens (Racing II, Haguenau, Schiltigheim, Vauban, Sarre-Union, Biesheim et l’ASIM), va passer sous l’égide de la Ligue du Grand Est, calquée sur la réforme territoriale des nouvelles régions.

Un obectif : “régionaliser”

La saison prochaine, il y aura donc douze groupes au lieu de huit actuellement, soit un par nouvelle région (moins la Corse qui fusionne avec la Ligue Méditerranée).

Le but ? “Régionaliser” le National 3. Un objectif déjà atteint dans le Grand Est, la plus homogène au niveau national en matière de clubs de haut niveau. Cette concentration aura des conséquences directes sur le visage des différentes divisions la saison prochaine. Voici à quoi ressemblerait l’avenir de nos clubs alsaciens.

Qui monte en National 2 ?

Si trois équipes se battent pour le titre dans le groupe D de CFA 2 ( Racing II , Schiltigheim et Haguenau ), il n’y en a réellement que deux qui peuvent espérer monter : Schiltigheim et Haguenau. La réserve du Racing, interdite de promotion – nombre insuffisant d’entraîneurs diplômés –, sera en National 3 en 2017/2018.

Si les positions restent figées, ce sont les hommes de José Guerra qui verront le National 2 l’an prochain.

Mais attention, il existe d’autres scénarios. Le plus simple d’entre eux consisterait à la prise de pouvoir d’Haguenau aux dépens de “Schilick”, ce qui propulserait les actuels troisièmes du classement à l’échelon supérieur.

Pourtant, Schiltigheim et Haguenau peuvent aussi tous deux espérer monter : pour cela, il faudrait qu’ils finissent premier et deuxième de leur groupe (devant le Racing II donc) et que le second fasse partie des quatre meilleurs deuxièmes des huit groupes de CFA 2. Au vu de la situation dans les autres poules, c’est tout à fait envisageable… De quoi rejoindre Saint-Louis/Neuweg , déjà assuré sportivement de son maintien en National 2.

Qui est assuré d’être en National 3 ?

Mathématiquement, personne. Mais ça sent bon pour Sarre-Union et Biesheim , même si ces derniers ont encore quelques points à prendre. Le FC Mulhouse , mal en point en CFA, devrait aussi goûter au National 3 l’année prochaine.

Qui descend en DH (Régional 1) ?

Deux clubs alsaciens sont grandement concernés : l’ ASIM et Vauban. Les Haut-Rhinois (14es , 16 points) et Bas-Rhinois (13es , 20 points), sont actuellement tous les deux dans l’ascenseur, les deux derniers de chaque poule étant assurés de descendre au niveau régional. Mais la 12e place pourrait être également synonyme de relégation (pour le moment, elle l’est), les six moins bons douzièmes étant également en danger.

Qui rejoint le National 3 ?

Finalement, c’est au niveau de la DH que la concentration des clubs dans le Grand Est a le plus de conséquences : alors que dans certaines Ligues, il y aura entre quatre et six montées pour “remplir” les 14 strapontins régionaux du National 3, il n’y en aura qu’une en DH alsacienne. Et c’est Erstein qui semble le mieux placé, à moins de dix journées de la fin. Les deux dernières places vacantes sont réservées au champion de DH de Lorraine (actuellement Trémery) et de Champagne-Ardenne (Épernay).

Source DNA.fr

Commentaires

La journée 17 se termine dans

La journée 17 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Fc Lunéville
USSU
Fc St Etienne Soulz
USSU 2

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 91 Supporters