833 678 visites 8 visiteurs

Merci Mr Weinstein

19 mai 2017 - 11:28

C’est la fin d’une belle histoire en Alsace-Bossue : Laurent Weinstein, qui a accompagné Sarre-Union depuis 2011, passe la main. Philippe Wilhelm, actuel vice-président, prendra sa place.
«L’heure de tourner la page»

Le maintien a été assuré il y a deux journées, mais il n’a pas toujours été si évident que cela. Pouvez-vous faire un bilan de la saison ?

– Le maintien est assuré, oui. Mais ce n’était nullement l’objectif de départ. On souhaitait jouer, si ce n’est la montée, au moins les premières places car nous avions fait en sorte de garder la colonne vertébrale de l’équipe de CFA. Force est de constater que ça n’a pas été le cas. Certes, on peut encore terminer cinquième, mais ça serait anecdotique. Même si c’est toujours mieux que de finir onzième bien sûr.

Il y a de la déception, mais c’est le football. Quand on a fait cinq ans de CFA, on aimerait forcément y goûter à nouveau : pour moi, le CFA2 est le plus haut niveau amateur tandis que le CFA est le plus bas niveau professionnel, même si la différence tend à s’estomper avec des clubs de CFA2 déjà très bien structurés.

« L’essentiel est préservé »

– Aujourd’hui, dans quel état laissez-vous le club ?

– Le CFA2 (National 3 la saison prochaine, ndlr) reste du très bon niveau pour une ville comme Sarre-Union. L’essentiel est préservé. Nous espérons encore rester à ce niveau quelques années. Si le nouveau président est ambitieux, il pourra même donner d’autres objectifs, mais c’est à lui de voir maintenant…

Financièrement, on ne peut plus se permettre de contrats fédéraux, ce genre de choses. Financièrement, c’est trop lourd pour des clubs comme nous. Du coup, nous sommes touchés de plein fouet par la restriction des joueurs mutés. Ça a pesé dans la balance cette saison…

– Après six années de présidence, vous avez pris la décision de prendre du recul. Pourquoi ?

– Je pense avoir fait les choses du mieux que je pouvais. J’espère avoir ramené un peu de fraîcheur dans le club quand je suis arrivé en 2011. Au niveau de la communication notamment, nous avons bien avancé. La section jeune a été reboostée aussi (grâce notamment à sa femme Dominique, qui elle restera en poste, ndlr). Maintenant, six années de présidence à ce niveau-là ça use et j’aimerais me consacrer à ma vie professionnelle. J’ai une entreprise d’une quinzaine de salariés, les temps sont durs aussi de ce côté-là.

Il a fallu faire un choix, d’autant plus que j’ai passé la cinquantaine. Il me reste donc de moins en moins de temps pour consolider l’entreprise et faire en sorte que tout se passe bien au moment de passer la main. Bien sûr que la déception de la descente et de cette saison en demi-teinte joue un peu, mais vraiment c’était le moment de tourner la page.

– Quel impact ce changement aura-t-il ?

– Changer de président sera bénéfique, je le pense vraiment. Avoir une nouvelle personne à la tête du club permettra de ramener de nouvelles idées, personnellement je suis un peu essoufflé. Il faut constamment trouver de nouveaux partenaires, de nouveaux bénévoles. C’est un travail de tous les jours. Boucler un budget, déjà pour les grands clubs, c’est devenu de plus en plus dur. Alors pour nous, qui sommes un petit club qui joue à un haut niveau, ça l’est encore plus. Je laisse ça à quelqu’un qui aura plus de volonté que moi, pour le bien du club.

– Pouvez-vous nous expliquer comment avez-vous trouvé votre remplaçant, Philippe Wilhelm ?

– Je ne suis pas allé chercher bien loin, Philippe est déjà notre vice-président et s’occupe de la partie communication et sponsoring. Cela fait maintenant six mois qu’on en discute et qu’on travaille ensemble. Il est prêt à y aller.

« Nous restons un club de bénévoles »

Quand on a trouvé la bonne personne et que le timing s’y prête, il faut savoir prendre du recul et accompagner le changement. La transition se fera en douceur. Toute la saison prochaine, je l’aiderai, car être président ne s’apprend pas par magie. Administrativement, c’est très lourd. Nous restons un club de bénévoles, sans secrétariat officiel etc.

– Dans quelle direction va le club ?

– Je suis persuadé que Philippe sera un très bon président. Je pense qu’il arrivera à garder les gens autour de lui, il travaillera dans la continuité. Naturellement, le budget sera amoindri. Il faudra revoir certaines choses à la baisse, c’est triste mais c’est ainsi. Déjà, en décembre, nous aurions aimé renforcer l’équipe mais ça n’avait pas été possible. Il va falloir retravailler cette partie financière.

Nous sommes en contact avec les joueurs car nous voulons rester ambitieux bien sûr, mais des choix devront être faits, c’est la réalité. Chacun devra y mettre du sien. Le chantier est grand, et j’ai le sentiment de l’avoir confié à la meilleure personne possible.

Source DNA.fr

Commentaires

La journée 17 se termine dans

La journée 17 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Fc Lunéville
USSU
Fc St Etienne Soulz
USSU 2

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 91 Supporters