808 854 visites 13 visiteurs

Rencontre avec Martial Riff

3 octobre 2017 - 09:42

Depuis le début de saison, en raison des indisponibilités de certains de ses partenaires, Martial Riff porte le brassard de capitaine de l’US Sarre-Union. Cette promotion ne change pourtant en rien la philosophie du milieu de terrain.
Riff n’a pas changé

Sarre-Union a disputé six rencontres officielles (quatre en championnat et deux en Coupe) depuis le coup d’envoi de l’exercice 2017-2018.

Martial Riff n’en a pas manqué une seule minute. Avec la longue blessure de Yann Schneider et la suspension de Vianney Schermann (de retour depuis la semaine dernière), le joueur passé par le centre de formation de Sochaux a également été promu capitaine.

« Je dis toujours ce que j’ai envie de dire pour faire progresser l’équipe »

Pas de quoi lui faire tourner la tête. Martial Riff est resté le même et de toute façon, il n’est pas du genre à trop s’émouvoir. Il préfère se concentrer sur sa mission première : construire des rails solides pour permettre à l’USSU de voyager à nouveau en classe supérieure.

« J’ai déjà porté le brassard durant toute une saison à Sochaux en 17 ans, mais aussi à Lille (avec la réserve) ou en équipe de France (au sein des sélections de jeunes) , confie le natif de Schiltigheim. Aujourd’hui, vu mon rôle et mon enthousiasme, je dis toujours ce que j’ai envie de dire pour faire progresser l’équipe, brassard ou non. Mais après, ça reste quand même une fierté de voir Farid (Touileb, son entraîneur) me faire confiance. »

Ramener l’USSU en N2

Avec toute l’expérience accumulée au gré de ses nombreux points de chute, Martial Riff s’est affirmé dès ses débuts à Sarre-Union en 2013. « Dès que je suis arrivé, j’ai senti que j’avais plus d’expérience que certains. Mais j’ai toujours pris les devants, c’est aussi mon caractère qui veut ça, admet le milieu de 27 ans. Même plus jeune, je le faisais, en y mettant la forme devant les plus anciens bien sûr. »

Avec les Schneider, Schermann et autres Zerbini ou Djé, Martial Riff fait aujourd’hui partie des “anciens” de l’USSU. Pourtant, au sortir de l’été, après une saison compliquée d’un point de vue collectif, il avait quelque peu hésité à prolonger son aventure en Alsace Bossue.

Malgré une approche du FR Haguenau et de quelques clubs nordistes de National 2, le gamin de Minversheim a finalement décidé de rempiler pour une cinquième saison. « Il y a une très bonne entente au sein du club, puis je ne me voyais pas aller autre part. »

Du moins, pas avant de remettre l’US Sarre-Union là où elle doit être, à savoir en National 2. « J’aimerais participer à la remontée, insiste-t-il. Quand je suis arrivé, le club était en CFA (N2). Si je dois partir, j’aimerais qu’il y soit à nouveau pour avoir le sentiment du devoir accompli. »

« Il nous faudra un peu de temps pour que tout se mette en place »

Pour l’heure, après avoir récolté cinq points en quatre matches de championnat, Martial Riff réclame un peu de patience. « Nos débuts sont mitigés, concède-t-il. Il y avait plus de sérénité durant les matches amicaux. La défaite contre Prix-lès-Mézières (2e journée, 0-3) nous a mis un coup derrière la nuque et nous a montré qu’il fallait encore bosser. Il y a beaucoup de nouveaux joueurs. Il nous faudra un peu de temps pour que tout se mette en place. Mais au niveau de l’abnégation et de l’envie, on y est. »

Parole de capitaine.

Source DNA.fr

Voir également

Commentaires

La journée 13 se termine dans

La journée 13 est terminée

National 3, Régional 2, Coupe de France et Coupe d'Alsace.

Aperçu des matchs à pronostiquer

Strasbourg 2
USSU
Ussu 2
Ernolsheim s/ Bruche

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 7 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 5 Joueurs
  • 90 Supporters