1 177 558 visites 31 visiteurs

L'analyse après le revers face à Troyes

14 février 2018 - 10:25

Malgré son second revers de rang, essuyé avant-hier face à la réserve de Troyes (1-3), Sarre-Union ne veut pas céder à l’alarmisme alors que se profile une série de quatre déplacements consécutifs.
Pas d’affolement

Samedi après-midi à la mi-temps du match entre Sarre-Union et Troyes II, les murs des vestiaires du stade Omnisports ont sacrément tremblé. Conséquence de 45 premières minutes insipides lors desquelles Florian Trimborn, le gardien de l’USSU, a dû ramasser le ballon dans ses filets à trois reprises.

« Il y a eu une remontée de bretelles », confirmait Farid Touileb, l’entraîneur bas-rhinois, sans pour autant trouver d’explications tangibles au premier acte manqué par son équipe.

« On sait ce qu’on vise »

« Ils ont mis plus d’impact que nous et ont fait preuve de plus de justesse et de précision, analysait Vianney Schermann, porteur du brassard samedi. On s’est fait bouger dans tous les duels, aussi bien défensivement qu’offensivement. On n’a pas réussi à aligner trois passes de suite… »

En deuxième période, les Alsaciens, piqués dans leur orgueil, n’avaient plus grand-chose à perdre et retrouvaient enfin quelques-uns de leurs repères.

« On ne pouvait, de toute façon, pas faire un match entier comme la première mi-temps », soufflait le technicien sarre-unionnais. Mais 45 minutes ne suffisaient pas pour revenir sur les talons des Troyens. Sarre-Union concédait là sa deuxième défaite d’affilée en championnat - une première cette saison -, et quittait le trio de tête.

« On sait ce qu’on vise. Je laisse aux gens l’envie de rêver de CFA (N2) , recadrait Farid Touileb. Quand on aura nos 40 points (l’USSU en compte actuellement 24) , on pourra dire qu’on vise autre chose. Pour l’instant, il ne faut pas se voir plus beau que l’on est, surtout après notre match d’aujourd’hui. »

Samedi prochain à Amnéville, l’artificier-maison Omar Hassidou (9 buts), débarrassé de ses problèmes d’adducteurs, devrait effectuer son come-back.

Le retour de blessure de Martial Riff (entré samedi à la 46e ), la sortie du banc convaincante de Mario Modenese, auteur de la réduction du score, et la bonne première d’Imad Merbah sous ses nouvelles couleurs dans un contexte pas évident, sont autant d’éléments qui laissent augurer des jours meilleurs en Alsace Bossue.

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 7 Joueurs
  • 97 Supporters