1 216 618 visites 6 visiteurs

Revue de presse avant le déplacement à Amnéville

17 février 2018 - 09:00

L’US Sarre-Union se rend à Amnéville cet après-midi, dès 17 h, et tentera de renouer avec la victoire.
Retrouver le goût de la victoire

En concédant deux défaites de rang en ce début d’année, tant à Prix-lès-Mézières que face à Troyes, les locaux n’ont pas su tirer profit de la situation pour s’installer peut-être durablement sur le podium. Ils ont surtout totalement déjoué lors de ces deux rencontres et doivent bien vite se reprendre, à l’image de la seconde période face à l’ESTAC. Car la réaction de l’ensemble des équipes de bas de classement resserre encore un peu plus ce championnat où chaque club cherche actuellement à engranger des points pour assurer le maintien le plus tôt possible, et éviter donc l’une des 5, voire 6, dernières places au classement.

Avec le déplacement à Amnéville de cet après-midi (coup d’envoi à 17 h), les Bleus seront à nouveau opposés à forte partie face à une équipe qui avait fait belle impression au match aller au stade Omnisports (victoire de l’USSU par 4-3). Bien calés dans le ventre mou du groupe, à deux points des hommes de Farid Touileb, les Lorrains qui réalisent eux aussi un parcours en dents de scie, voudront raisonner des Bleus qui devraient enregistrer le retour de Omar Hassidou. Il ne sera pas de trop dans l’effectif pour apporter davantage de percussion et de fluidité dans le jeu des coéquipiers de Martial Riff, auteur d’une bonne rentrée en seconde période. Il s’agira surtout, pour cette rencontre, mais aussi pour les trois prochains déplacements, à Erstein qui rêve à nouveau de maintien, à Pagny-sur-Moselle, qui abattra certainement une de ces dernières cartes, puis à Mulhouse, pour un duel toujours attendu, de faire preuve de caractère et d’envie, d’être présent et efficace dans les duels et d’avoir le sens de la solidarité.

Dans ce championnat où rien n’est joué, où les deux derniers revers ne remettent rien en cause, les locaux ont l’opportunité de se relancer et surtout se rassurer. Mais il faudra être à la hauteur de l’événement et faire preuve d’autorité et de réalisme.

L’USSU rappelle qu’un bus est mis à la disposition des supporters toujours nombreux pour accompagner leurs favoris. Quelques places restent disponibles, les retardataires peuvent venir directement au stade omnisports où le départ a lieu cet après-midi à 15 h.

Source DNA.fr

Le mot du coach - Farid Touileb « Je veux une équipe conquérante qui défend en avançant »   Farid, comment expliquez-vous cette première mi-temps face à Troyes qui a vu un groupe totalement hors sujet ?

Des erreurs individuelles de notre part ont totalement changé la physionomie de la rencontre et nous ont coûté le match. Nous n’avions évidemment pas prévu de faire ce genre de prestation, d’avoir ce comportement que je déteste dans le sport, dans le foot et dans la vie : la nonchalance.

J’avais affiché dans le vestiaire cette phrase : « la logique et le pragmatisme promettent l’impossible mais l’enthousiasme, le courage, la pertinence permettent le possible ». Je crois que cela résume notre match, car j’ai vraiment apprécié mon groupe en seconde mi-temps au cours de laquelle, avec un brin de réussite, nous pouvions espérer revenir au score ! Ce qui me laisse croire à des jours meilleurs.

La défense donne des signes d’inquiétude et trop de rencontres en ayant encaissé un but. Comment est-il possible d’y remédier ?

Je n’ai pas envie de rentrer dans une analyse « de supporter » qui voudrait lancer la pierre à telle ou telle partie de l’équipe. C’est un problème collectif que nous devons résoudre ensemble ! Nous commettons trop d’erreurs directes et individuelles. Notre équilibre est aussi défaillant. Je veux une équipe conquérante qui défend en avançant. Avec un pressing fort… ce que nous faisions pas trop mal en début de saison. Il faut soigner la tête et ça, je pense savoir et pouvoir le faire.

Qu’attendez-vous de votre groupe lors de cette série de quatre rencontres à l’extérieur ?

Le championnat de National 3, et notamment le groupe Est, est un championnat long et difficile puisque nous sommes 16 équipes à chercher pour l’instant des points pour assurer le maintien. Chaque week-end, il se confirme que le championnat est d’un bon niveau, terriblement serré à en voir les résultats, les écarts plutôt faibles au classement, et les différentes équipes en lice.

Le passé récent doit faire raison garder ! Je peux comprendre que beaucoup de personnes aient envie de revoir le championnat de National 2, mais cela demande encore énormément d’efforts au quotidien et dans toutes les composantes du club. Notre président, avec son comité, y travaille. À nous de faire le nécessaire pour être à la hauteur dans le domaine sportif.

Il faudra récolter des points lors de ces matchs, car tous les points compteront et nous en saurons plus vers la fin mars, lorsque le calendrier sera pratiquement à jour.

Le déplacement de samedi vous conduit à Amnéville, chez un concurrent direct. Quel est votre objectif ?

Je connais bien cette équipe d’Amnéville et son coach que j’apprécie beaucoup. Un match extrêmement difficile nous attend, car cette équipe est en train de réaliser un très bon championnat. Mais comme nous, elle est à la recherche de cette série et de la constance dans la performance. Il nous faudra être vaillant et pragmatique. J’attends de nos joueurs une meilleure entame de match et une efficacité accrue tout au long de la rencontre.

Source DNA.fr

Voir également

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 3 Arbitres
  • 7 Joueurs
  • 101 Supporters