1 091 739 visites 28 visiteurs

Revue de presse avant le déplacement à Ittenheim

24 mai 2018 - 17:51

Après avoir sorti Oberlauterbach (4-2), pensionnaire de R1, au tour précédent, l’US Ittenheim (R3) veut désormais s’offrir le scalp de l’US Sarre-Union (N3), le favori désigné de la compétition, ce soir, en quart de finale de la Coupe d’Alsace.
Un nouvel exploit ?

Trois jours après sa défaite (3-2) en finale de la Coupe du Crédit Mutuel (secteur Bruche Ackerland) contre le FCSR Obernai (R1), l’US Ittenheim remet déjà le couvert. Ce soir sur son terrain synthétique, les joueurs de Bruce Wojciechowski reçoivent l’US Sarre-Union, l’un des gros bras de National 3, en quart de finale de la Coupe d’Alsace. Une rencontre qui tombe à pic en dépit de la fatigue.

« Il nous faut 24 à 48 heures pour digérer la défaite en Coupe du Crédit Mutuel et l’évacuer du cerveau, confie le coach ittenheimois. Jouer Sarre-Union est peut-être la meilleure chose pour nous car on n’a pas le temps de réfléchir. »

Malgré l’ampleur de la tâche, Bruce Wojciechowski se réjouit de se frotter à l’escouade d’Alsace Bossue. « Ce n’est que du plaisir. On va emmagasiner de l’expérience et des émotions. Puis on ne peut qu’apprendre en jouant contre une telle équipe. Je suis aussi content de rencontrer Farid Touileb, un super coach. Selon moi, on n’a que 10 % de chances de passer. Mais au fond de nous, on y croit. »

« Si on y va la fleur au fusil, on pourra remballer. »

Après avoir bouclé son championnat sur une note mitigée samedi dernier contre Trémery (3-3), l’US Sarre-Union avance avec méfiance en direction d’Ittenheim.

« C’est une bonne équipe avec des joueurs intéressants, souligne le directeur sportif Roudy Keller. Ils ont sorti Oberlauterbach en huitièmes et ont aussi fait carrière en Coupe de France (Ittenheim s’est incliné 0-2 au 7e tour contre le FR Haguenau). Avec ça, on a tout dit. On ira là-bas pour faire un match de championnat de France. Si on y va la fleur au fusil, on pourra remballer. »

Toujours privée de Vianney Schermann et Imad Merbah, l’USSU devra également se passer des services de son capitaine Martial Riff (raisons professionnelles), alors que Jean-Philippe Djé est incertain. « On jouera à fond avec l’effectif à notre disposition, assure l’emblématique dirigeant. Mais on aura une équipe compétitive. »

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 2 Arbitres
  • 7 Joueurs
  • 96 Supporters