1 215 407 visites 11 visiteurs

Focus sur Adel Guendez

11 septembre 2018 - 09:11

Après quatre journées, il trône en tête du classement des buteurs de l’US Sarre-Union avec trois réalisations. Professeur d’éco-gestion dans le civil, le milieu de terrain Adel Guendez est l’un des maillons forts du début de saison de l’USSU.
Professeur principal

La saison passée, toutes compétitions confondues (National 3, Coupe de France et d’Alsace), son compteur but ne s’est jamais emballé. Mais depuis deux semaines et trois matches, il n’arrête pas de brinquebaler.

Alors forcément, le chambrage est de rigueur à l’entraînement pour le nouveau goleador Adel Guendez. «  Ils me disent que je suis le nouveau Hassidou (le meilleur buteur de l’USSU la saison passée, aujourd’hui à Raon-l’Étape)  », se marre l’un des poumons de l’entrejeu sarre-unionnais.

Monsieur penalty

Buteur dans le jeu contre Sarreguemines (4-1), le milieu de 26 ans a ensuite converti deux penalties contre les réserves strasbourgeoise et troyenne.

« Le premier contre Strasbourg (2-2) , personne ne voulait forcément le tirer, recadre Adel Guendez. J’ai donc pris mes responsabilités. À Troyes (2-2) , Martial (Riff, le capitaine) a dit : “On part sur Adel”.  »

Adel, un prénom qui lui colle à la peau depuis plus d’un quart de siècle. Ça coule de source ? Pas vraiment. « En réalité, mon prénom de naissance, c’est Uzed, raconte-t-il. À la base, mes parents voulaient m’appeler Yazid, mais il y a eu une faute d’orthographe et d’interprétation. Mon père ne savait malheureusement pas lire le français. Puis il était tellement heureux d’avoir son premier enfant… Ça s’est transformé en Uzed. »

Une semaine plus tard, sa tante accouche de son cousin… Adel. « Ma mère a “kiffé” le prénom et du coup, on a fini par m’appeler comme ça. Maintenant, ça me colle à la peau. » Une peau sous laquelle bouillonne un esprit ravageur, prêt à tout pour réussir et faire la fierté des siens.

« Mes parents (Mohamed et Soraya) sont nés en Algérie, indique Adel Guendez. Mon père est venu en France car il était intéressé pour travailler à la mine. Ma mère l’a rejoint ensuite. Au début, ce n’était pas évident pour eux de s’intégrer car ils ne parlaient pas le français. Quand je suis entré au CP, j’avais aussi beaucoup de difficultés avec la langue, l’écriture et les dictées. Mais j’ai su rattraper le retard en étant très vite responsabilisé à la maison. »

Le retour des rois

Au bas de son quartier de résidence, le Beausoleil à Sarreguemines, il tape ses premiers ballons. « Je faisais également beaucoup de futsal ». À 13-14 ans, il signe sa première licence dans le club du même nom. « J’ai alors de vrais crampons et je joue au foot pour gagner. »

À 16 ans, avec l’accord du « paternel », il rejoint l’Association Sarregueminoise de Football 93 (l’ancienne appellation du Sarreguemines FC) où il reste huit années, agréablement emporté dans les jupes d’une vieille Dame.

« La Coupe de France, c’est le meilleur souvenir de ma vie. Au niveau émotionnel, c’était dingue. C’est beaucoup de rencontres, des affinités qui se sont multipliées. Je suis d’ailleurs encore en contact avec des anciens joueurs. Aller en Guadeloupe (au 7e tour contre le CS Moulien lors de l’édition 2014-2015) et vivre une semaine comme on l’a vécue, gagner là-bas et revenir comme des rois, c’est unique. »

Au tour suivant, le SFC tombe contre l’AJ Auxerre (0-4), pensionnaire de Ligue 2. « Mais l’année suivante, on bat Dijon (2-1) et Valenciennes (1-0). » Deux autres écuries de l’antichambre de l’élite.

« Ça montre que dans le football, ce n’est pas forcément la qualité des joueurs qui fait la différence. Des fois, c’est le mental, l’état d’esprit…  »

Celui-là même qui a notamment permis à Adel Guendez de devenir professeur d’éco-gestion au lycée Henri Nominé de Sarreguemines, où il vient d’effectuer sa deuxième rentrée il y a quelques jours.

« C’était galère mais j’ai bataillé pour. C’est comme un entraînement, si tu as envie de progresser, tu dois travailler. » Tel est le credo d’Adel Guendez, le professeur principal de l’US Sarre-Union.

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 3 Arbitres
  • 7 Joueurs
  • 101 Supporters