1 465 267 visites 10 visiteurs

« Un groupe travailleur »

29 juillet 2015 - 13:43

L’US Sarre-Union d’Éric Becker continue de peaufiner sa préparation ce soir en rencontrant la réserve du club allemand de Karlsruhe.

Voilà un peu plus de vingt jours qu’Éric Becker a pris les commandes de l’US Sarre-Union. L’ancien de Reipertswiller imprime petit à petit sa marque de fabrique et façonne jour après jour son équipe avec toujours en tête son objectif principal : être prêts le samedi 15 août pour la première rencontre de CFA à Moulins.

S’il fallait tirer un premier bilan, il serait très positif pour celui qui avait notamment évolué en tant que joueur à Istres, Lorient et Toulon. « Il y a un groupe qui travaille, qui ne rechigne pas au boulot », retient-il comme première satisfaction alors que le puzzle se met progressivement en place.

Pour lui, l’équipe type n’est pas loin de se dessiner même si l’une ou l’autre place sont encore à attribuer dans le onze de départ.

« On s’en approche doucement, dit-il à ce sujet. Après, avec les blessures de Riff qui sera absent quatre ou cinq semaines et de Moreira, ça fait déjà deux joueurs qui vont rater le début de championnat. On doit donc modifier ce qu’on avait en tête. »

L’adaptation, l’entraîneur connaît par cœur, tout comme la sélection qui a déjà commencé au sein de l’effectif.

« On a déjà réduit à dix-huit, ça “grinçouille” un petit peu. Maintenant, faire des choix, ça fait partie de notre job. Il faut tirer le maximum des garçons qu’on met en place tout en faisant en sorte que les autres soient prêts. »

Alors, quel sera l’objectif contre la réserve de Karlsruhe qui évolue actuellement au cinquième niveau dans la hiérarchie du football allemand, soit l’équivalent de notre CFA2 ?

« Il faut absolument qu’on soit plus efficaces »

« J’insiste fortement sur tout ce qui est construction, préparation et finition. Il faut absolument qu’on soit plus efficaces, on devrait être capable de se mettre plus rapidement à l’abri au vu du nombre d’occasions qu’on se procure. »

Pour l’heure, Sarre-Union n’a inscrit que trois petits buts en trois rencontres avec tout de même deux victoires (1-0 contre Haguenau et Sarreguemines) pour une défaite (contre le RC Strasbourg).

Pour améliorer encore un peu les choses, le coach compte sur le collectif, mais aussi sur certaines individualités qui forcent d’ores et déjà son respect au sein de l’effectif.

« J’ai trouvé des garçons qui sont des cadres en or dans ce groupe. Il y a des joueurs qui pourraient se la “péter” et qui ne se la “pètent” pas du tout et ça, c’est tip-top pour un coach », conclut-il, heureux au quotidien dans son nouveau club et ravi de constater que même à ce niveau-là, le football reste une histoire d’hommes et de cœur…

 

Source DNA

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 106 Supporters