1 242 238 visites 20 visiteurs

L'analyse après la défaite face à Metz

27 mars 2018 - 12:15

Le but encaissé à la 93e minute par Sarre-Union à Metz II a eu de lourdes conséquences : l’USSU est repartie à vide de son déplacement et a été éjectée du podium.
Une double peine

« Il suffisait de voir l’état des joueurs dans le vestiaire pour comprendre qu’ils étaient déçus. » Voilà peut-être la raison pour laquelle Farid Touileb, l’entraîneur de Sarre-Union, a mis un peu plus de temps que d’habitude à en sortir. Le temps peut-être de mettre des mots sur les maux. Avant-hier au stade Saint-Symphorien, ses joueurs ont offert un double visage, conquérant d’abord et passif après la pause. Cette dernière attitude leur coûte un septième revers cette saison, le deuxième consécutif.

« En première mi-temps, on avançait sur le porteur, on était plutôt agressif, a souligné le technicien originaire des Vosges. L’attitude qu’on a eue sur le match est positive, mais au vu de la manière dont on s’est comporté en deuxième période, il ne fallait pas s’attendre à autre chose. » La défaite a été au rendez-vous pour avoir trop reculé, actée au bout du temps additionnel. « On concède ce but après une perte de balle sur leurs 16 mètres, a-t-il regretté. Le jeu demande faute, on ne doit pas faire n’importe quoi à ce moment-là. »

Sur une pelouse à moitié inondée par le soleil, les Bas-Rhinois ont aussi été confrontés à une formation fort bien outillée, soutenue par six pros au coup d’envoi. « On craignait cette équipe, a admis Farid Touileb. Elle a de la possession, de la vitesse et de la technique. Puis quand tu as un Nguette ( l’avant-centre des Grenats ) à ce niveau, il n’y a pas de raison qu’il n’ait plus sa chance au-dessus. »

« On n’a plus le droit à l’erreur »

Avec ce quatrième revers en huit matches en 2018, les Sarre-Unionnais sont tombés du podium. Mais dès vendredi, opposés à de fringants Biesheimois, troisièmes, ils ont une belle occasion de le retrouver. « Il faudra réagir contre Biesheim, on n’a pas le choix, a martelé Mathieu Crouzat, le latéral de l’USSU. On n’a plus le droit à l’erreur si on veut jouer le haut de tableau. » Ensuite, les hommes de Farid Touileb verront débarquer le leader Nancy au stade Omnisports. Après ces deux duels, Sarre-Union en saura plus sur sa capacité à exister dans les hautes sphères.

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 102 Supporters