1 242 136 visites 9 visiteurs

Rencontre avec Yann Schneider

9 avril 2018 - 13:47

Sa blessure n’est plus qu’un lointain souvenir. Yann Schneider, l’emblématique capitaine de l’US Sarre-Union, a lancé sa saison de National 3, samedi face à Nancy II.
Le retour du taulier

Presque un an, jour pour jour. Le défenseur central Yann Schneider n’avait plus revêtu le maillot de “son” USSU depuis le 8 avril 2017 et une défaite à Molsheim face au Racing II (4-1).

Avant-hier, le joueur de 32 ans a disputé son premier match de la saison face aux réservistes nancéiens, près d’un an après sa rupture des ligaments croisés.

« Je savais que j’allais commencer la rencontre, a-t-il révélé au terme du match nul des siens. Je me suis donc bien préparé. J’étais impatient de retrouver le terrain et mon équipe. Ça fait quand même presque dix ans que je joue ici et j’en avais marre de regarder mes coéquipiers des tribunes, surtout quand je les voyais souffrir. »

À titre individuel, Yann Schneider n’a montré aucun signe de souffrance sur le rectangle vert avant-hier. D’entrée de jeu, positionné en charnière centrale au côté d’Amara Keita, il est allé au “mastic” et a donné de la voix.

Comme d’habitude, en somme. « J’avais l’impression d’être là depuis toujours. Même si je ne suis pas encore à 100 %, je suis content de ma performance et de mon genou. Il a très bien tenu et je n’y ai pas du tout pensé. Depuis que j’ai eu le feu vert, je n’ai de toute façon aucune appréhension. »

« Si on ne met pas nos qualités individuelles au service du collectif… »

Satisfait de sa prestation, le natif de Phalsbourg l’était encore davantage de celle accomplie par son équipe. Après avoir concédé l’ouverture du score, l’USSU n’a pas baissé la tête et a réussi à égaliser.

« On ne s’est pas démobilisés et on a continué à jouer, a souligné Yann Schneider. On a poussé et on a été récompensés de nos efforts. Je suis vraiment content de la réaction de tout le monde. On s’est battu en équipe. »

D’après le défenseur, ce dernier point avait un peu trop manqué à sa formation ces dernières semaines (Sarre-Union restait sur trois revers de rang).

« On avait un peu oublié l’essentiel, à savoir se défoncer les uns pour les autres et jouer en équipe. Il était primordial de remédier à cela aujourd’hui (avant-hier). On a d’énormes qualités individuelles, mais si on ne les met pas au service du collectif, ça ne sert strictement à rien. »

Parole d’un joueur au “grand âge”.

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 102 Supporters