1 240 842 visites 18 visiteurs

Revue de presse avant la réception d'Obermodern

6 juin 2018 - 08:06

Sarre-Union et le Obermodern s’affrontent ce soir dans la première demi-finale de la Coupe d’Alsace, avec le même objectif: la finale pour la première fois de leur histoire.

Pour le moment, la saison du FC Obermodern est plus que réussie. Le promu en Régional 1, actuellement quatrième à deux journées de la fin, a assuré son maintien depuis belle lurette et a remporté, lors du lundi de Pentecôte, la finale de la Coupe du Crédit Mutuel (secteur ouest) aux dépens de l’US Reipertswiller (2-0).

Ce soir face à Sarre-Union, un des gros calibres du National 3, le FCO va disputer la première demi-finale de Coupe d’Alsace de son histoire. Au regard de la dynamique en cours, tous les espoirs sont permis.

« On sait à quoi s’attendre »

« On avait mis l’accent, il y a cinq ou six semaines, sur les Coupes, indique Hervé Sturm, le coach d’Obermodern. Par rapport à ces objectifs, on est encore dans les clous, c’est bien. »

Lors du tour précédent en Coupe d’Alsace, les « Verts » ont même réussi l’exploit d’éliminer Erstein (0-0, 4-2 tab), le tenant du titre.

« Tu voyais quand même, surtout en première mi-temps, que les gars d’en face étaient aguerris à un niveau supérieur, avoue l’ancien technicien de Schirrhein. Après la pause, ça s’est nivelé. La tendance s’est presque inversée, ce qui m’a surpris d’ailleurs. »

Tout à l’heure en Alsace Bossue, de surprise il n’y aura point pour Obermodern. «On sait à quoi s’attendre, confie Hervé Sturm. On va subir davantage qu’à Erstein car Sarre-Union est aussi nettement mieux classé (en N3, Sarre-Union a fini 7e alors qu’Erstein a terminé bon dernier).  »

«Ils ont des joueurs qui sortent de centres de formation. On va devoir être très concentré et faire le moins d’erreurs possible. Mais on sait être solide et on est plutôt à l’aise à l’extérieur. »

Demi-finaliste l’an passé avec son équipe réserve évoluant en Régional 2, l’US Sarre-Union avance cette fois-ci dans la compétition avec son équipe fanion.

« C’est la première année où on peut la jouer avec l’équipe “une”, souligne le directeur sportif de l’USSU Roudy Keller. On va donc tout faire pour aller au bout. »

Zerbini rentre plus tôt

Preuve de cette volonté : le milieu de terrain Thomas Zerbini a écourté ses vacances pour être sur le pré tout à l’heure. « Mais si on se qualifie pour la finale (le 22 ou 23 juin prochain) , on aura des problèmes d’effectif », assure l’emblématique dirigeant sarre-unionnais.

Mais avant de se confronter à ce problème, il faudra en résoudre un autre tout aussi épineux, intitulé «Obermodern».

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 102 Supporters