1 242 140 visites 13 visiteurs

Zerbini, l'USSU dans la peau

21 juin 2018 - 11:48

Il ne voulait manquer l’événement pour rien au monde. Le milieu défensif de Sarre-Union Thomas Zerbini va écourter ses vacances pour disputer la première finale de Coupe d’Alsace de l’histoire de l’USSU.
Marqué au fer bleu

Le blond du milieu de terrain sarre-unionnais avait déjà fait le coup lors de la demi-finale face à Obermodern (2-0), le mercredi 6 juin. Pour pouvoir participer à la rencontre, Thomas Zerbini avait quitté prématurément… l’enterrement de vie de garçon de son ami, un certain Jérémy Grimm.

Cette fois-ci, le joueur de 30 ans va rentrer plus tôt que prévu d’un séjour en famille dans le Sud de la France pour pouvoir enfiler le maillot de l’USSU. Une nouvelle preuve de son attachement au club.

« Je la joue pour les gens de Sarre-Union »

« J’ai toujours dit que la finale de la Coupe d’Alsace, je ne la jouerai pas pour moi, éclaire-t-il. J’ai déjà eu la chance de la gagner. Je la joue donc pour tous les gens de Sarre-Union, que ça soit les sponsors, les supporters ou les bénévoles. Ils ne l’ont jamais gagnée. Ça tient aussi à cœur à des gens comme Roudy Keller ( le directeur sportif ). J’y vais vraiment pour la gagner pour eux. »

Il devait initialement rentrer en Alsace samedi soir. La programmation de la finale l’oblige à avancer son départ à vendredi. Et à établir un plan de bataille. « Je fais la moitié du chemin et je dors à l’hôtel pour récupérer, puis je finirai le lendemain. Je pense, enfin tout dépend de la circulation, arriver entre midi et 14h le samedi. Si j’arrive vers midi, je mangerai quelque chose puis je dormirai un peu. »

Les paupières seront sûrement lourdes mais dans un souffle, il dit que « ça ira  ». Depuis le dernier match de l’USSU, contre Obermodern en Coupe justement, le groupe “bossu” ne s’est plus entraîné. Thomas Zerbini, comme d’autres, s’entretient à coups de séances de footing. «

 La saison était longue, c’est dommage de disputer une finale le 23 juin, tient-il à dire. C’est vraiment embêtant de jouer aussi tard dans la saison. Mais maintenant qu’on est en finale, on va faire l’effort. On n’a pas fait tout ce chemin pour la boycotter. »

Thomas Zerbini tient aussi à être présent pour honorer son coéquipier Yann Schneider, qui va quitter le club après neuf années de bons et loyaux services et s’est engagé avec Drulingen (R2). « Ce sera son dernier match avec nous samedi. Et il était impensable que je ne sois pas là pour jouer cette ultime rencontre avec lui. »

« Cramés » à Schirrhein

Cette partie sera également l’occasion pour Thomas Zerbini d’accrocher une deuxième fois la Coupe d’Alsace, dix ans après avoir triomphé du FCE Schirrhein avec la réserve du Racing (2-2 a.p., 9-8 tab), dont il était le capitaine à tout juste 20 printemps.

« Il y avait beaucoup de monde au stade ( Schirrhein évoluait à domicile, ndlr ) avec une belle ambiance, se souvient-il. Le match avait été interminable, on a tous fini cramés. Ziman Duki avait fait des arrêts avant de marquer le dernier penalty. C’était un super souvenir. »

En dépit de la volonté du Racing de ne pas conserver le natif de Mulhouse au terme de la saison. « C’est le football », philosophe Thomas Zerbini.

Une décennie plus tard, l’ancien Racingman s’apprête donc à fermer une parenthèse familiale, de façon prématurée, pour disputer une nouvelle finale de Coupe. Un geste rempli de symboles envers sa « deuxième » famille. C’est aussi ça, le football.

Source DNA.fr

Commentaires

Jimmy BABALOU 22 juin 2018 15:51
Supporter

Très bien Thomas , super grand bonhomme…..le plaisir de te revoir.

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 102 Supporters