1 262 899 visites 8 visiteurs

Retour sur le match nul à Amnéville

21 août 2018 - 12:22

Maître de son sujet, samedi à Amnéville, Sarre-Union a vu la victoire lui échapper, faute de réalisme. Cette mauvaise opération comptable a pourtant très vite laissé place à l’inquiétude.
Un nul au prix fort

À première vue, prendre un point sur le terrain du cinquième du dernier championnat de N3 pour l’ouverture de la nouvelle saison n’a rien d’infamant. Mais à la relecture du scénario de la rencontre, Sarre-Union nourrit de gros regrets. Après l’ouverture du score de Keita en première mi-temps, l’USSU a eu, à plusieurs reprises, la balle de break. Elle ne l’a jamais convertie et comme souvent dans ces cas-là, l’adversaire en a profité pour revenir à hauteur.

« À l’avenir, il faudra « tuer » les matches »

« On n’a pas concrétisé nos temps forts en deuxième mi-temps, déplore Stéphane Léoni, l’entraîneur sarre-unionnais. On méritait de gagner, mais c’est comme ça. On avait dit à la pause qu’il fallait mettre le deuxième pour se mettre à l’abri. On a eu cinq occasions franches pour cela. En face, Amnéville a une seule opportunité et arrive à égaliser à sept, huit minutes de la fin… »

Pour sa première en compétition officielle sur le banc de Sarre-Union, l’ancien entraîneur de Trémery a tout de même apprécié le comportement de ses troupes. « Je suis un peu déçu pour les joueurs mais je suis content de l’attitude qu’ils ont démontrée sur le terrain. On a fourni un très bon match et la mentalité était bonne. Il faut continuer sur cette voie-là. Mais à l’avenir, il faudra « tuer » les matches. »

Et pour tuer les matches, il faut des lames acérées. Ces dernières viendront à manquer dans les semaines à venir. La virée mosellane ayant provoqué de la casse sur la ligne d’attaque de l’USSU. Farez Brahmia et Paul Maurice, deux transfuges de l’été, sont tous deux sortis sur blessure. « Pour Farez, je pense que c’est un claquage, indique Stéphane Léoni. En plus, on avait fait attention à lui car il n’avait pas joué pendant trois mois en fin de saison dernière. Avec quatre premiers matches rapprochés, j’avais prévu de faire tourner pour ne pas trop le fatiguer. Il revenait bien, c’est dommage. Quant à Paul, il s’est peut-être luxé l’épaule. »

Déjà des absences à déplorer

Comme le tableau n’était visiblement pas assez sombre, Amine Groune, passeur décisif sur le but de son équipe, a vu rouge dans les arrêts de jeu après une altercation avec le gardien amnévillois.

« C’est le gros point noir et c’est très inquiétant pour la suite, s’alarme le coach bas-rhinois. On n’a pas un gros effectif et avec trois joueurs en moins, ce n’est plus pareil. » Sans oublier que Sarre-Union est toujours privé de son milieu de terrain Yves Ntoke (blessé) et de son défenseur Mohamed Al Hammaoui (déplacement professionnel). « On va être un peu en difficulté lors des prochains matches, ne se cache pas Stéphane Léoni. On fera appel aux jeunes, à eux de saisir leur chance. »

La venue du voisin Sarreguemines, samedi (18h) au stade Omnisports, ne manquera pas de leur donner un surplus de motivation.

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 103 Supporters