1 334 845 visites 11 visiteurs

Focus sur Ulysse Barthélémy

25 octobre 2018 - 12:25

Il avait, jusque-là, effectué l’intégralité de sa jeune carrière en Lorraine. Lors de la dernière intersaison, Ulysse Barthélémy (22 ans) a décidé de mettre les voiles, direction l’Alsace et l’US Sarre-Union.

Metz, Amnéville, Trémery. Depuis qu’il a frappé ses premiers ballons chez les “Grenats”, Ulysse Barthélémy était toujours resté fidèle à la Moselle.

Et au début de l’été, le longiligne défenseur était parti pour rester dans sa zone de confort. « Grégory Proment (l’entraîneur de la réserve du FC Metz) me voulait, mais pas les dirigeants. Ça ne leur plaisait apparemment pas que j’y retourne. »

« J’ai tout appris à Metz »

Son coéquipier à Trémery, l’attaquant Paul Maurice, fait lui l’unanimité au FCM, mais son transfert ne se fera pas non plus.

Les deux compères se tournent alors vers Stéphane Léoni, leur entraîneur à Trémery, tout juste débarqué sur le banc de l’US Sarre-Union.

« Il nous avait dit qu’on devait revenir vers lui si jamais ça ne marchait pas de notre côté. Mais Sarre-Union n’est aucunement un choix par défaut, clarifie Ulysse Barthélémy. C’est un club qu’on ne connaissait pas trop. On a découvert des infrastructures nickel, un club avec un passé de N2 et qui a fait un 8e de finale de Coupe de France (en 2015-2016). On est tombé dans un gros club de N3 avec de belles choses à faire. »

Ulysse Barthélémy a connu un décor encore plus beau à ses débuts. À « six, sept ans », il participe à un entraînement des débutants du FC Metz grâce à son grand-père. « Il m’a emmené là-bas un soir et il a demandé si je pouvais m’entraîner. »

Le natif de Metz portera la tunique du club à la Croix de Lorraine jusqu’à ses 17 ans. « J’ai tout appris à Metz «, souligne-t-il. Mais la porte se referme un peu brutalement.  «Ma convention de formation s’est terminée et ils ne m’ont rien proposé. Du coup, je suis allé à Amnéville. »

Lors de ses six premiers mois au sein du club thermal, Ulysse Barthélémy effectue des essais, à Caen et Amiens notamment. Sans succès. Sous la férule de l’entraîneur amnévillois David Fanzel, le défenseur continue néanmoins à prendre du volume.

« J’étais encore U19, mais David m’a directement fait jouer avec l’équipe première. Cela m’a beaucoup servi et c’est là où j’ai le plus évolué. »

À Amnéville, Ulysse Barthélémy fait la connaissance d’un certain Stéphane Léoni, qui termine sa carrière de joueur au sein de l’équipe réserve en Division d’Honneur Régionale. En 2015, le CSOA, en difficulté financière, est relégué administrativement de CFA 2 en Division d’Honneur.

Dans le même temps, Stéphane Léoni est intronisé au poste d’entraîneur du FC Trémery et emmène le défenseur dans ses bagages.

« À Amnéville, j’étais un jeune entouré de joueurs expérimentés. À Trémery, j’avais un autre statut. J’étais de ceux qui ont porté l’équipe et j’ai énormément progressé. »

Au bout de deux saisons en R1, Ulysse Barthélémy et le FCT accrochent une montée historique en N3. « On n’était peut-être pas les meilleurs, mais on se donnait tous à fond. Stéphane a cru en nous et ne nous a pas lâchés. Il nous a convaincus qu’on était capable de monter. »

Aucune minute ratée

Aujourd’hui, celui qui avoue être de « nature timide » s’est déjà imposé comme l’un des maillons essentiels de l’USSU.

Avec Thomas Zerbini, l’étudiant en 4e année de dentaire à Nancy n’a pas manqué la moindre minute de jeu depuis l’ouverture de la saison avant son carton rouge reçu à Thaon. Un hasard si l’USSU “squatte” les hauteurs de son groupe de N3 ?

Source DNA.fr

Voir également

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 104 Supporters