1 334 899 visites 7 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Nancy 2

15 décembre 2018 - 09:48

Coleader et seule équipe invaincue de son groupe, l’US Sarre-Union boucle la phase aller avec la réception de Nancy II cet après-midi. Après trois 0-0 de suite sur ses terres, l’USSU aspire à bien finir l’année civile devant son public.
Une hotte à remplir

Le premier but de la saison en championnat de Paul Maurice, inscrit dans les arrêts de jeu il y a 15 jours à Épernay (1-2), a valu son pesant de cacahuètes.

En plus d’avoir donné les trois points de la victoire, cette réalisation tardive a permis à Sarre-Union de grimper sur le trône du groupe F de National 3, à égalité de points avec Thaon-les-Vosges.

Pour rester au sommet durant la trêve hivernale, les coéquipiers de Thomas Zerbini devront néanmoins mettre fin à un mutisme domestique de 334 minutes. Ils voudront également faire oublier la dernière partition jouée face au Vauban au stade omnisports (0-0).

« On n’a pas été très bons, il faut le dire, avoue l’entraîneur Stéphane Léoni. On se doit de donner un meilleur spectacle à nos supporters contre Nancy. »

« Être champion d’automne pour terminer septième, ça ne veut rien dire »

Éliminés des Coupes, les Sarre-Unionnais ont bénéficié de 15 jours pour préparer leur rendez-vous face aux réservistes nancéiens. « Ça nous a fait du bien de couper un peu vu qu’on n’a pas un effectif trop conséquent, confie le technicien de l’USSU. Ça commence à tirer pour certains joueurs (*) , la trêve va arriver à point nommé. »

Pendant que les Alsaciens profitaient d’une coupure, les Lorrains validaient, samedi dernier, leur qualification pour les 16es de finale de la Coupe du Grand Est aux dépens de Champigneulles (1-4), 4e du groupe B de Régional 1.

« Ils ont gardé le rythme, mais ça ne sera sûrement pas la même équipe samedi (aujourd’hui). On sait qu’ils vont venir avec cinq-six professionnels », affirme Stéphane Léoni, qui met aussi en avant « les qualités des jeunes joueurs ».

Si l’escadron d’Alsace Bossue venait à l’emporter, il serait auréolé du titre honorifique de champion d’automne. « C’est quelque chose d’anecdotique, souffle l’ancien joueur du FC Metz. Je l’ai déjà été plusieurs fois. Être champion d’automne pour terminer septième en fin de saison, ça ne veut rien dire. On doit surtout continuer notre série et faire plaisir à nos supporters, c’est le mot d’ordre. »

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 104 Supporters