1 334 887 visites 11 visiteurs

Guy Irion revient dans le match

12 janvier 2019 - 05:40

Le feuilleton s’est achevé mercredi soir. Sans président depuis la mi-septembre, l’US Sarre-Union compte un nouvel homme fort à sa tête. Il s’agit de Guy Irion, qui a déjà occupé le poste de 1987 à 1998.

Il est revenu sur le devant de la scène, au chevet de son club de toujours. Après avoir effectué l’intégralité de sa carrière de joueur à l’US Sarre-Union, Guy Irion a été intronisé nouveau président mercredi soir à l’issue de la réunion du comité directeur, 21 années après son premier mandat effectué de 1987 à 1998.

Après les refus successifs des anciens présidents Roudy Keller – l’actuel directeur sportif – et Laurent Weinstein, mais aussi du dirigeant Jean-Louis Schwendimann, Guy Irion a finalement pris ses responsabilités pour le bien de l’association. « J’ai longtemps été réservé. C’est un peu une candidature par défaut, ne se cache-t-il pas. Il fallait absolument débloquer la situation par rapport à la mairie, aux sponsors et à la Ligue du Grand Est ».

« Le premier objectif est de finir proprement la saison »

Depuis la mi-septembre et la démission surprise de Rudy Scheuer, deux mois et demi seulement après son arrivée, l’USSU naviguait à vue. Un comité directeur avait alors été créé en urgence pour piloter le club. L’élection de Guy Irion va permettre la réalisation « d’actions concrètes ». « À court terme, le premier objectif est de finir proprement la saison à tous points de vue , indique le nouveau président. Et mon travail sera de voir les sponsors ainsi que les joueurs. Il faut les rassurer. On va essayer de faire avancer le club et d’organiser les choses au mieux. Sans oublier que la saison prochaine, il faut déjà la préparer maintenant ».

L’ancien vice-président – il l’a été lors des mandats de Roudy Keller (2000-2011) et Laurent Weinstein (2011-2017) – va surtout œuvrer sur le volet financier, passé du rouge au orange. « Il faut assurer les rentrées d’argent. Aujourd’hui, il manque environ 20-25 000 euros au niveau des recettes pour finir la saison. Même si la conjoncture n’est pas bonne, ce n’est pas insurmontable. »

« Pour l’instant, on a fait le plus facile »

En parallèle, Guy Irion va aussi se pencher sur la section jeunes. Depuis cette saison, cette dernière ne bénéficie plus du label Jeunes “Excellence”. « Ça nous prive de 8 000 euros cette année. Et si on venait à monter avec l’équipe première, ça se chiffrerait à 35 000 euros. »

Pour retrouver cette distinction, l’USSU devra réinscrire une équipe de U7 lors de l’exercice suivant et veiller à avoir une section de jeunes « autonome ». « On ne peut pas évoluer en “entente” avec d’autres clubs du coin, explique l’homme de 65 ans. Pour un club d’un village de 3 000 habitants, c’est compliqué. »

Soutenu par le comité directeur (*) aux côtés duquel il travaille pour remettre le club en ordre de marche depuis la démission de Rudy Scheuer, Guy Irion se montre serein pour la suite. Mais il ne s’emballe pas pour autant. « On va dans le même sens, rappelle-t-il. Mais pour l’instant, on a fait le plus facile. Mais il reste quatre, cinq mois où il va falloir être présent pour sortir de l’ornière. » Pour envisager l’avenir d’un bleu roi.

(*) Le comité directeur est composé de Thomas Dambacher (vice-président), Manuel Dambacher (trésorier), Jean-Louis Schwendimann (secrétaire), Julien Lampert (secrétaire adjoint), Roudy Keller, Laurent Weinstein et Manuel Keller.

 

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 104 Supporters