1 504 944 visites 14 visiteurs

Les pronos des coachs pour la suite de la saison en N3

25 janvier 2019 - 09:49

Il y a un an, à quelques jours de la reprise de la 2ème partie de saison, les dés étaient loin d’être jetés en National 3. Celui qui finirait en tête 5 mois plus tard, Haguenau, pointait à la 12ème place d’un championnat dont Mulhouse était à la trêve sacrée champion d’automne. A l’aube de la reprise du championnat pour certains clubs (rencontres en retard), les entraineurs des clubs de N3 ont accepté de jouer au jeu des pronostics. Pas simple.

« C’est un championnat très homogène », confie Hervé Milazzo, l’entraineur de Biesheim : « On va attendre à partir de fin mars/début avril pour voir les grandes tendances et ça risque de bouger au niveau du classement, en haut comme en bas, donc rien n’est encore figé ». Cette analyse illustre parfaitement ce championnat : ouvert et relevé. Et pourtant, après sondage, les coachs de R1 ont été unanime sur la composition du trio de tête en fin de saison : Sarre Union, Mulhouse et Thaon. 

Composant déjà le trio de tête à la trêve hivernale, ce sont eux qui ont fait la plus grosse impression en cette première moitié de saison, tant sur le point comptable que footballistique. Mais un championnat ça ne se remporte pas à 3. En effet, si le trio de tête se démarque lui du reste du championnat, un seul finira champion en fin de saison. Si pour certains Mulhouse et Thaon sont taillés pour, aujourd’hui les coachs voient en majorité Sarre Union consolider son fauteuil de leader et accéder au N2, 3 ans après l’avoir quitté : « Je crois que Sarre-Union a connu des petites difficultés ces derniers temps et ça, ça va fédérer les joueurs et là peut être qu’ils pourront renverser des montagnes », indique François Keller l’actuel coach de la réserve strasbourgeoise, « Et comme je suis bas-rhinois je le sens bien, je vais mettre une pièce sur eux ».

De son côté, l’équipe strasbourgeoise, actuelle 4ème avec une rencontre en retard, n’est pas en reste en ce qui concerne ces projections. Et il en est de même pour son homologue champardennaise de Troyes. En effet les deux clubs, jouissant de leur statut de réserve de Ligue 1, complèteront ce top 5 en fin de saison, et à l’unanimité selon les entraineurs du groupe. Ceux-ci justifient leur choix en mettant en avant la profondeur d’effectif des équipes et la difficulté à aborder ces rencontres pour eux : « Chaque année on ne sait pas si on va réussir à monter, mais on est toujours des outsiders », avoue le coach de la réserve troyenne Gharib Amzine.

Mais derrière ces 5 là, tout est encore possible et tout reste encore à faire : « Celui qui sait déjà qui va descendre à la fin de la saison alors qu’il me le dise, parce que c’est vraiment trop serré comme championnat pour donner une réponse », analyse Jean-Louis Monteiro, entraineur du club de l’Agglomération Troyenne. Même si Épernay a accumulé un certain retard et compte actuellement 6 points en 11 journées, les coachs sont catégoriques, il est trop tôt pour enterrer déjà une équipe : « Pour les avoir joués je peux vous assurer qu’Épernay n’est pas à sa place », confie le coach mulhousien Éric Descombes, avis partagé par Stéphane Léoni, l’entraineur de l’actuel leader du championnat, Sarre-Union : « Il ne faut pas enterrer Épernay, ils ont encore un rôle à jouer dans ce championnat, vous savez ici 2-3 victoires d’affilée peuvent vous ramener en haut rapidement ».

Pour conclure, un mot sur les arrivés/départs dans le championnat. A l’inverse de la plupart des équipes du groupe qui ont gardé leur effectif inchangé, certaines exceptions sont à noter pour cette deuxième partie de saison. Amnéville a profité de la trêve pour réaliser de belles affaires en signant l’ancien pensionnaire de Ligue 1 avec Nancy Paul Alo’o Efoulou ainsi que le jeune milieu de terrain offensif Gregory Adler en prêt de Dudelange, club de 1ère division luxembourgeoise. De son côté Saint-Louis réalise lui aussi une très belle affaire dans mercato avec l’arrivé d’un autre ancien professionnel formé à Strasbourg Jean-Christophe Vergerolle. Côté départ, la réserve troyenne a perdu deux acteurs de sa première partie de saison, Randy Gotemi et Bakary Sissoko, tous deux partis en prêt.

Source Ligue Grand Est de Football Alsace

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 107 Supporters