1 497 156 visites 11 visiteurs

Focus sur Paul Maurice

29 janvier 2019 - 12:26

Perturbé par des blessures, Paul Maurice a connu une première partie de saison contrastée sur le plan individuel. Qu’importe, l’attaquant se plaît à Sarre-Union et symbolise un groupe qui aime être ensemble.
Le sens du collectif

C’était le premier jour de décembre. Le froid parfumait le stade Paul Chandon d’Epernay. Sur le terrain, l’équipe locale, qui n’a gagné qu’un match cette saison, était en train de s’offrir le “scalp” des Bas-Rhinois.

Il ne restait qu’une poignée de minutes et les Sarre-Unionnais étaient en train de lâcher leur brevet d’invincibilité.

D’un tacle rageur, Keita égalisait. Puis dans le temps additionnel, d’une frappe enroulée, Maurice offrait la victoire aux Alsaciens et trois points précieux dans la lutte avec Thaon pour le titre.

« Ce but m’a fait du bien car j’ai été freiné par les blessures depuis le début de la saison », analyse le joueur qui fêtera ses 23 ans en mai prochain.

Sarre-Union plutôt que le FC Metz

Ironie du sort, il contracte une blessure à la clavicule lors du premier match de la saison à Amnéville, sur la pelouse où il a passé une décennie à se former à la pratique du ballon rond.

Quand ce n’est pas la clavicule, c’est le pied qui est endolori et qui l’empêche d’occuper le front de l’attaque de l’équipe de Stéphane Leoni.

« Ce n’était pas des grosses indisponibilités, chaque fois deux semaines mais le rythme était coupé », déplore celui qui a suivi son ancien coach à Sarre-Union.

Malgré ces soucis individuels qui semblent derrière lui, Paul Maurice ne regrette absolument pas son choix.

Après avoir passé dix ans à Amnéville, il tente l’aventure à Trémery l’an dernier. « J’avais réalisé le tour de la boutique à Amnéville. J’avais besoin de changement  », se remémore-t-il.

En Moselle, il s’éclate sous les ordres de coach Léoni. Dix buts et trois passes décisives pour une N3 qu’il venait de découvrir. Forcément, les offres affluent. Et si la réserve du FC Metz lui propose un contrat, il préfère opter pour la continuité… en quittant Trémery, mais en suivant son entraîneur.

« Une bande de potes sur un terrain »

« Mon adaptation s’est déroulée de manière formidable. J’ai retrouvé Ulysse Barthélémy que j’avais côtoyé à Amnéville, Bastien Frassineti et Amine Groune que j’ai croisés l’an dernier à Trémery. »

Surtout, s’il a été perturbé par des blessures, il se réjouit de l’état d’esprit du groupe, représentant « une bande de copains sur un terrain. Ça se résume parfaitement quand on est en difficulté, l’esprit de groupe est de sortie et nous permet de renverser les situations, c’est notre force », admet-il. Et Paul Maurice ne pense pas à la montée.

« Je ne regarde même pas le classement. » Il savoure davantage ce brevet d’invincibilité qu’il « n’avait jamais connu dans ma petite carrière, même pas en jeunes ».

Modeste, humble, à l’image de ses coéquipiers. C’est peut-être ces qualités qui permettront au club de continuer à tutoyer les sommets jusqu’à la fin de la saison. En attendant, l’attaquant ne s’enflamme pas.

« On verra bien ce que l’avenir nous réserve. » Après une deuxième saison en N3, le destin pourrait lui faire découvrir les joies du National 2.

Source DNA.fr

Voir également

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 107 Supporters