1 434 741 visites 7 visiteurs

Focus sur Chadli Amri

10 avril 2019 - 12:00

À bientôt 35 ans, Chadli Amri a trouvé son bonheur à Sarre-Union. Et l’ancien professionnel sera bien utile samedi face à Thaon dans ce choc de National 3.
La passion du jeu de Chadli Amri

On le sait, le titre est un sujet tabou du côté de Sarre-Union. Mais à 6 matches de la fin, les Bas-Rhinois sont toujours à la 1ère place malgré la défaite du week-end dernier à Mulhouse.

Et à l’heure d'accueillir Thaon, autre concurrent pour cette première place tant convoitée (deuxième à un petit point), les hommes de Stéphane Leoni auront besoin de toute l’expérience de Chadli Amri.

« En début de saison, on visait le maintien »

La course à la montée, il l’a déjà connue. « J’ai, souvent, joué le maintien durant ma carrière», tempère l’international aux dix sélections en équipe nationale d’Algérie. 

Mais à Mayence, l’ailier a participé à la remontée du club en Bundesliga. Toutefois, le contexte était différent. « En Allemagne, on venait de descendre donc l’objectif était la remontée immédiate. Ici, en début de saison, on visait le maintien », rappelle-t-il avec humilité. Chadli Amri sait mieux que quiconque que le titre est à la fois près mais tout aussi loin. « Le sprint final, ce n’est pas facile », prévient-il.

Toutefois, les Sarre-Unionnais ont vécu des choses plus complexes cette saison. Entre les problèmes financiers et l’instabilité qui se tramait en coulisses, l’équipe a su rester soudée.

Un but à l’Allianz Arena

Arrivé cet été de Differdange au Luxembourg, Chadli ne regrette pas son choix. « Avec l’âge, on recherche avant tout du plaisir et j’ai beaucoup de satisfaction à aller m’entraîner », relève-t-il.

À 34 ans, le Naborien est le véritable guide de l’USSU et n’hésite pas à « partager son expérience sur le foot et la vie ». Surtout, il prend plaisir à évoluer dans un véritable groupe de compétiteurs.

«Même en ne touchant aucune prime de match, le groupe n’a pas lâché. Si nous n’étions pas soudés, ça fait longtemps que ça aurait explosé », estime celui qui a été entraîné par Thomas Tuchel en Allemagne.

À son âge, le joueur formé à Sarrebrück arrive à encore prendre du plaisir « qui passe par des victoires ».

Il se verrait bien prolonger l’aventure en N2 l’an prochain. Face à Biesheim, sa vivacité et sa finition sur le but victorieux ont supplanté le poids de ses années.

« J’ai encore envie de compétition. J’oublie mon âge quand je joue. Pourvu que ça dure », plaisante-t-il.

À l’heure d’évoquer les souvenirs de sa carrière, Chadli se remémore son but à l’Allianz Arena contre le grand Bayern Munich.

Samedi, nul doute qu’une performance similaire au stade Omnisports satisferait les supporters sarre-unionnais.

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 104 Supporters