1 461 758 visites 8 visiteurs

Retour sur la victoire face à Thaon

27 avril 2019 - 09:23

Alors qu’il était annoncé forfait, Vianney Schermann a finalement pu disputer le choc face à Thaon, samedi. Double buteur, l’éternel sarre-unionnais a été le principal artisan de la démonstration alsacienne après la pause.
Vianney a donné le ton

Et dire que Vianney Schermann ne devait pas jouer ce match. Encore la veille (vendredi) du duel face à Thaon, Stéphane Léoni, le technicien de l’USSU, pensait devoir composer sans le chouchou du public sarre-unionnais, blessé à la cheville gauche lors de la défaite à Mulhouse (1-0), le dimanche d’avant.

« Ma cheville avait triplé de volume »

« J’ai eu une très grosse entorse, ma cheville avait triplé de volume, explique Vianney Schermann. Je l’ai beaucoup glacée, le kiné du club (Jonathan Bauer) m’a aussi beaucoup aidé. J’ai simplement trottiné le vendredi, puis on a pris la décision avec Stéphane que j’étais apte à jouer le samedi, quelques heures avant la rencontre. »

Un rétablissement express, symbole de l’état d’esprit toujours aussi irréprochable du Sarre-Unionnais, bien présent sur la pelouse au coup d’envoi, le numéro 2 floqué sur son maillot bleu. Car comme souvent cette saison, Vianney Schermann a commencé par dépanner au poste d’arrière droit. À l’instar de ses coéquipiers, il s’est d’abord montré discret, se contentant de bien contenir les attaques d’une formation vosgienne dominatrice. Puis, au retour des vestiaires, Stéphane Léoni l’a fait remonter d’un cran, à son poste naturel, là où il se sent le mieux.

Là aussi où il peut faire tant de dégâts. « Le coach trouvait que le côté gauche thaonnais était en souffrance, poursuit Vianney Schermann. J’ai alors insisté et réussi à faire la différence, bien qu’elle aurait pu venir de n’importe qui », précise-t-il humblement. Mais entre l’heure de jeu et son remplacement à la 77e minute, on ne voyait presque que lui.

Il y a d’abord eu cette ouverture du score, lorsque le natif de Saverne éliminait trois joueurs avant de croiser sa frappe (1-0). Sur le deuxième but d’Amri, il était au départ de l’action (2-0).

Un festival d’un quart d’heure

Puis Vianney Schermann coupait bien un centre de « Momo » Al Hammaoui pour le 3-0, son quatrième but de la saison en championnat. Ajoutez aussi un retourné acrobatique pas loin de faire mouche, une frappe dans le petit filet et une offrande pour Paul Maurice. Le tout, en quinze minutes à peine. « J’avais de bonnes jambes, indique-t-il. Offensivement, c’était sûrement mon meilleur match de la saison. »

Et c’est sous une énorme ovation -la combientième en douze ans à Sarre-Union ?- que Vianney Schermann quittait ses partenaires, la cheville gauche un peu douloureuse.

« Ça m’a fait chaud au cœur, c’est important de se sentir soutenu par un public nombreux. On va maintenant se battre jusqu’au bout pour accrocher cette première place. »

Dans sa quête de National 2, l’USSU se rendra à Raon pour la prochaine étape, le 1er   mai. Une pause de plus de quinze jours bienvenue pour un effectif que l’on sait réduit. Vianney Schermann, lui, reposera sa cheville gauche au moins pendant une semaine. Et c’est bien mérité !

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 106 Supporters