1 504 948 visites 16 visiteurs

Les filles ont trouvé leur place à l'USSU

7 juin 2019 - 09:12

Il y a six ans, Romaine Guinebert a œuvré au lancement de la section féminine à l’US Sarre-Union. Depuis, la dirigeante de l’USSU s’épanouit toujours autant dans ses fonctions.

Ambiance de fin de saison, ce mercredi après-midi au stade omnisports de Sarre-Union. Les poussines du club d’Alsace Bossue tapent une dernière fois dans le ballon sous le regard de leur entraîneur. Le tout dans une atmosphère très détendue. Romaine Guinebert déboule dans la foulée avec des friandises plein les mains.

« Quand les petites filles jouaient avec les garçons, elles ne recevaient pas le ballon »

Une fois la séance d’entraînement terminée, les footballeuses célébreront l’anniversaire d’une des leurs. « Ce que j’aime beaucoup, c’est de voir jouer ces jeunes, ces petites, explique la dirigeante de l’USSU. C’est super-agréable. Tu vois qu’elles sont à l’aise, elles aiment le football et elles font parfois des choses incroyables pour des petites filles. »

Un constat qui a conforté Romaine Guinebert dans sa volonté, il y a six ans, de fonder une école de foot féminine. « On a lancé ça a quand l’équipe première atteint un certain niveau, il faut avoir une équipe féminine. J’ai donc commencé à chercher des filles. »

La coiffeuse de métier, domiciliée à Sarrewerden, a aussi et surtout été encouragée par sa fille aînée Solène, aujourd’hui âgée de 23 ans. « Elle était très investie dans le football, elle était notamment arbitre. Elle me disait : “Maman, tu ne crois pas que ça serait possible de créer une équipe près de chez nous car j’ai des copines qui sont aussi intéressées ?”»

La section a été mise sur pied et, depuis, Solène a été rejointe par ses deux sœurs cadettes, Inès (20 ans) et Elisa (17 ans). Les footballeuses peuvent désormais s’épanouir et progresser sereinement, loin des regards masculins. Elles sont désormais actrices à plein-temps. « Quand les petites filles jouaient avec les garçons, elles ne recevaient pas le ballon, rappelle la Sarre-Unionnaise. Ils leur disaient “Toi, tu ne sais pas jouer”. »

Mbappé et Griezmann, relégués au second rang

Cette situation a soudainement fait rejaillir un autre épisode malheureux dans l’esprit de Romaine Guinebert. « Il y a une fille qui était au club depuis pas mal de temps, se souvient-elle. Les garçons ne lui passaient pas la balle. Elle voulait donc arrêter. Cette fille avait un gros potentiel, elle était vraiment douée. Ça m’a aussi mis un coup de boost. »

La saison écoulée, quatre équipes féminines ont arpenté le rectangle vert avec le maillot bleu de l’USSU sur le dos : des poussines, des U15 à 8 et deux équipes seniors, à 8 et à 11. Cette dernière évolue en Excellence féminines, le plus haut niveau départemental.

Romaine Guinebert espère que la Coupe du monde donnera un nouveau coup de fouet à la pratique du foot féminin. Mais déjà, dans les têtes des jeunes footballeuses de Sarre-Union, les héros ont déjà laissé place à des héroïnes : « Elles se réfèrent aux joueuses de l’Équipe de France. Certaines disent : “Moi j’aimerais être Eugénie Le Sommer” alors que d’autres répondent “Ah moi, je préfère être Wendie Renard”. Elles parlent de la Coupe du monde, ça se voit qu’elles s’y intéressent. » Kylian Mbappé et Antoine Griezmann n’ont qu’à bien se tenir.

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 107 Supporters