9 septembre 2020 à 14:35

Revue de presse avant la réception d'Amnéville

Sarre-Union n’a toujours pas gagné après deux journées, mais son entraîneur Sébastien Meyer veut croire en des jours meilleurs. La réception d’Amnéville, lui aussi mal parti dans ce championnat, doit permettre à l’USSU de lancer sa saison.
L’USSU doit prendre son envol

La frustration est encore forte. Dimanche contre Thaon (défaite 2-0), Sarre-Union n’a pas été récompensé en dépit d’une prestation intéressante avant l’expulsion – sévère – de son milieu offensif Amine Naïfi, lequel sera suspendu ce mercredi. « Il y a des faits de jeu qui nous sont défavorables, commente l’entraîneur Sébastien Meyer. C’est le tournant du match. »

D’autant plus rageant qu’auparavant, l’USSU avait fait égal avec son adversaire vosgien, touchant même le poteau à la 24e minute. Mais en infériorité numérique à l’heure de jeu, les coéquipiers d’Amara Keita ont fini par plier face à « l’une des grosses écuries du championnat ».

« Je ne suis pas inquiet »

Le coach alsacien veut retenir le positif. « Je ne sais pas si on mérite de gagner, mais on ne mérite pas de perdre, souffle Sébastien Meyer. En termes de contenu, c’était mieux, avec des progrès dans l’animation offensive. On s’est montré solide et solidaire et on a posé des problèmes à Thaon. »

Mais cela ne rapporte pas encore de points. Certes, l’USSU est tombée sur les deux seules équipes à avoir fait le plein lors des deux premières journées (Saint-Louis/Neuweg et Thaon), mais elle doit tout de même rapidement débloquer son compteur pour ne pas perdre trop de terrain d’entrée.

Sébastien Meyer veut croire que la roue va tourner. Parce que le retard que son équipe avait sur ses concurrents en termes de vécu collectif (l’effectif sarre-unionnais a été profondément remanié) s’estompe progressivement.

« Je ne suis pas inquiet. On ne regarde pas le classement. Nous avons deux matches cette semaine (l’USSU se déplacera à Raon-l’Étape samedi) pour engranger des points et de la confiance, c’est tout ce qu’il nous manque. »

Du côté du club d’Alsace Bossue, on attend que la frustration laisse désormais place à des motifs de satisfaction. « Je ne suis pas abattu, mais au contraire combatif. Je sais que l’on a besoin d’une victoire pour lancer une série. Le match à Thaon nous donne de l’espoir. Je suis convaincu que cette équipe a un avenir. »

Face à une formation d’Amnéville elle aussi battue lors de ses deux premières sorties, c’est plus que jamais le moment de le montrer. « C’est un premier match à six points. » Rien de moins.

Source DNA.fr

Commentaires

jimmy Babalou 10 septembre 2020 17:53
Supporter

Après quelques mois d'absence...je suis revenu avec mon ami J-Luc...on a eu le plaisir d' assister à un super match de la part de notre équipe contre Amnéville gagnée par 3 à 2... Félicitations à tous...ainsi qu'à l' entraîneur Sébastien Meyer...on continue dans cette dynamique...

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 14 Joueurs
  • 128 Supporters