24 septembre 2021 à 14:03

Focus sur Amine Groune

À Sarre-Union, Amine Groune est l’homme en forme de ce début de saison, avec huit buts inscrits en seulement cinq matches. L’attaquant de 24 ans, à l’USSU depuis 2018, semble avoir franchi un cap et souhaite rester décisif au fil des journées.
Groune vise la constance

Un premier but face à Thaon (1-2), un deuxième sur le terrain de la FAIG (0-2), puis trois doublés consécutifs, contre Amnéville (0-4), Épernay (3-0) puis Oberlauterbach (1-5) en Coupe de France, le week-end dernier : voici le bilan clinquant d’Amine Groune depuis la reprise des compétitions.

« Le coach m’a demandé de gagner en efficacité »

« Il a déjà battu son record de buts en N3 », sourit son entraîneur, Sébastien Meyer. Il faut dire que depuis son arrivée en Alsace Bossue, à l’été 2018, le Franco-Algérien ne s’était jamais montré aussi décisif.

« Le coach m’a demandé de gagner en efficacité, admet le jeune attaquant. En peu de temps, il m’a appris beaucoup de choses, surtout tactiquement. »

 

« Amine est un talent brut, qui a longtemps misé sur ses qualités techniques pour combler ses petites lacunes tactiques, précise Sébastien Meyer. Nous travaillons pour qu’il fasse les bons choix sur le terrain. Je suis content pour lui que ça paye aujourd’hui, même s’il peut encore mieux faire. »

Sur la même longueur d’onde que son entraîneur, Amine Groune pointe également un jeu de tête et un pied droit « encore perfectibles ». Pas très étonnant, donc, que ce pur gaucher ait inscrit ses huit buts… de son pied fort.

Une vie partagée entre Talange et Sarre-Union

Il retiendra pendant longtemps ceux marqués au stade André-Valentin d’Amnéville. « Beaucoup de mes proches étaient venus assister au match », explique l’homme de Talange, petite ville située au sud d’Amnéville où le Mosellan a grandi et vit toujours aujourd’hui.

Là-bas, il est devenu surveillant au collège Le Breuil, après y avoir été élève, mais aussi entraîneur adjoint de l’équipe “une” de l’AS Talange (D1), son premier club. « J’aime avoir ce contact avec les gens. Dans le futur, j’aimerais passer mes diplômes d’entraîneur. »

Le reste de son temps, Amine Groune le consacre en grande partie à Sarre-Union, « un club familial avec de bonnes infrastructures, dans lequel on se sent bien ». Quatre fois par semaine, il parcourt la centaine de kilomètres qui sépare la cité bas-rhinoise de son domicile.

« Le groupe vit bien, il y a une très bonne ambiance », assure celui qui assume être « un mec plutôt chambreur, mais toujours dans un esprit bon enfant. Surtout avec Joris Belgacem (rires) , qui est par ailleurs devenu un vrai frère ».

Après deux saisons tronquées par la pandémie, Amine Groune (24 ans) souhaite désormais « rattraper le temps perdu ». Il savoure les retrouvailles avec le Stade Omnisports « et son public de passionnés ».

Pour la troisième fois cette saison, il tentera de l’enflammer, ce samedi face à Raon-l’Étape, leader du championnat et auteur d’un sans-faute avec quatre victoires.

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 14 Joueurs
  • 129 Supporters