2 784 235 visites 25 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Colmar

14 mai 2022 - 09:29

Quasiment assurée de renouveler son bail en National 3, l’US Sarre-Union dispute un match de gala samedi (18h) face à un SR Colmar invaincu et déjà promu à l’échelon supérieur. Sur une bonne dynamique, les Bleus ont les arguments pour être à la hauteur de ce choc.
 L’USSU prête à faire tomber le leader colmarien

Sa probante victoire à Nancy II (4-2), à la faveur notamment d’une « très grosse première mi-temps » aux dires de l’entraîneur Sébastien Meyer, le 1er  mai dernier , a définitivement écarté le couperet de la relégation. À moins d’un improbable concours de circonstances, l’US Sarre-Union, actuellement 4e ex-æquo avec Biesheim de la poule Grand Est, sera sur la ligne de départ du National 3 en 2022-2023.

La formation d’Alsace Bossue ne bouclera pas pour autant son championnat en roue libre. Samedi, un beau défi l’attend face au SR Colmar, le leader invaincu de la poule et officiellement promu en National 2 depuis son dernier succès face à la lanterne rouge Amnéville (4-1). Sur les 66 points mis en jeu depuis le début de l’exercice, les Haut-Rhinois n’en ont lâché que dix. « C’est une équipe qui a performé toute l’année, relève le coach de l’USSU. Ils ont été éliminés très tôt en Coupe de France et en Coupe du Grand Est (*), ce qui leur a permis, entre guillemets, de se concentrer uniquement sur le championnat. »

« L’objectif, c’est de faire un gros match pour les faire tomber »

Au match aller, les Sarre-Unionnais avaient cédé sur la plus petite des marges (1-0, le 11 décembre). Ce jour-là, ils avaient quitté la pelouse du Stadium avec quelques regrets. « On méritait au moins un nul, affirme Sébastien Meyer. J’avais alors dit à José Guerra (le technicien colmarien) qu’il avait la réussite du champion. » Il y a deux semaines, lors du couronnement des Verts, le jeune quadragénaire a félicité son confrère en lui glissant qu’un « champion n’est jamais le fruit du hasard. » En filigrane, le respect pour son aîné est palpable, mais samedi, il ne sera pas question d’affectif. « L’objectif, c’est de faire un gros match pour les faire tomber. »

 

Une performance accomplie permettrait aussi de bien préparer la demi-finale de la Coupe du Grand Est, prévue le jeudi 26 mai à Thaon-les-Vosges. « Ça met du piment dans la fin de saison », avoue l’entraîneur des Bas-Rhinois. Jusque-là, celui-ci pourra enfin faire jouer la concurrence. Contre Épinal II (5-3) la semaine dernière , lors des quarts de finale de la Coupe du Grand Est, il avait laissé au repos trois éléments importants de son groupe : le capitaine Amara Keita, Jordan Swistek et Fadil Sido. Avec un effectif remplumé et une consistance dans le jeu depuis quelques matches, Sarre-Union a en tout cas les cartes en main pour embellir sa fin de saison 2021-2022.

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 11 Joueurs
  • 120 Supporters