3 233 576 visites 24 visiteurs

Revue de presse avant le déplacement à Nancy

3 décembre 2022 - 09:37

Après avoir dominé Schiltigheim (2-1), l’US Sarre-Union entend glaner son premier succès à l’extérieur, au stade Marcel-Picot face aux doublures de l’AS Nancy-Lorraine, ce dimanche (13h30). Pour réussir sa mission, l’USSU pourra s’appuyer sur ses récents duels face aux réserves professionnelles.

Pour le moment, les affrontements avec les réserves professionnelles ont été fructueux pour l’US Sarre-Union. Dans son stade Omnisports, l’USSU a dominé le Racing (2-0), le mercredi 7 septembre, puis l’ES Troyes AC (2-0) deux mois plus tard. Ce dimanche (13h30) au stade Marcel-Picot, habituel antre de l’équipe première de l’ASNL évoluant en National, les Bleus tenteront de réaliser la passe de trois contre la troisième équipe « deux » de leur groupe de National 3. « Nos résultats contre les réserves professionnelles sont plutôt bons », concède le technicien sarre-unionnais, Sébastien Meyer.

Toujours pas de succès à l’extérieur

Le déplacement à Nancy, face à l’actuel 4e , battu à deux reprises seulement en dix matches, par le leader Biesheim (1-2) et son dauphin le Racing II (0-2), permettra aux Bas-Rhinois de se jauger. « Ça va être un vrai test pour nous, pousse même le coach de l’USSU. Il faudra qu’on soit capable de rééditer ce qu’on a fait contre Strasbourg et Troyes. » Les coéquipiers de Jordan Swistek seront également en quête d’un premier succès hors de leurs bases. « On aurait dû le faire à Épernay (2-2) , on aurait dû le faire à Prix-lès-Mézières (2-2) , répète Sébastien Meyer. Malheureusement, on a manqué de chance, de réussite, de réalisme… » La saison dernière, la formation d’Alsace Bossue s’était brillamment imposée sur la pelouse du club au chardon, grâce à un doublé d’Ibou Faye – qui évolue aujourd’hui au SR Colmar (N2) – ainsi qu’à des buts de Branca et Keita (4-2). « L’an passé, on a fait un gros match là-bas, se souvient l’ancien entraîneur du Sarreguemines FC, qui reconnaît « n’avoir jamais perdu » en terre nancéienne.

« On a perdu beaucoup de points bêtes en route »

Après le voyage à Picot, il restera deux rencontres à l’US Sarre-Union – contre Champigneulles le 10 et à Thaon le 17 décembre – avant la trêve pour espérer recoller au peloton de tête. « On a perdu beaucoup de points bêtes en route », ne cache pas Sébastien Meyer qui se dit « un peu déçu » des premiers mois de compétition de son équipe. « Je m’attendais à mieux car on avait les moyens pour rivaliser un peu plus longtemps avec les équipes du haut de tableau. » Si l’ASC Biesheim, le leader au parcours quasi parfait (9 victoires, 1 nul), paraît hors d’atteinte à l’heure actuelle, les autres membres du quatuor de tête restent à portée de fusil. À l’USSU de ne plus traîner en cours de route !

Source DNA.fr

Voir également

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 14 Joueurs
  • 126 Supporters